Ouverture du Forum d'Avignon, tourné vers la jeunesse et l'Europe

Antoine Oury - 22.11.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Forum d'Avignon - Bilbao - Avignon Ruhr


Les 6e rencontres internationales d'Avignon marquent, autour du thème des pouvoirs de la culture, le « presque âge de raison » de l'événement, qui rassemble bon nombre d'acteurs culturels, évidemment, mais également des universités de toute l'Europe et du monde. Après une rapide introduction de Nicolas Seydoux, président du Forum d'Avignon et de Gaumont, le Forum s'est intéressé aux liens entre la politique et la culture.

 

 

Nicolas Seydoux, Président de Gaumont et du Forum d'Avignon

 

 

Un événement particulièrement suivi, qui s'intéresse particulièrement aux enjeux économiques de la culture, notamment dans leur prise en compte des nouvelles conditions technologiques : « La culture peut aussi enrichir le pays, renforcer la cohésion sociale, et surtout rendre fier les citoyens », a souligné Nicolas Seydoux. Pour sa 6e édition, le Forum poursuit sur sa lancée, avec un déroulement sur 3 jours, cumulant tables rondes et autres débats à des présentations et, petite nouveauté, un Hackathon impliquant les jeunes de la région. 

 

Le Forum s'est d'ailleurs étendu au niveau européen, avec deux déclinaisons : la première, organisée à Essen par Bernd Fesel, le directeur adjoint du Centre européen pour l'économie créative, a vu sa deuxième édition se dérouler les 27, 28 et 29 juin derniers. De l'autre côté de l'Europe, une édition espagnole a vu le jour cette année, à Bilbao. Toutes deux se sont engagées à examiner la façon dont la culture pouvait influencer la société, la ville, la politique, le monde en général.

 

Coopération et dialogue européens sont donc désormais inscrits dans le principe même du Forum : comme le souligne Bernd Fesel, l'objectif final reste le même pour les trois manifestations : « Convaincre ceux qui ne croient pas au pouvoir de la culture ».