Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Paris Plages 2013 : livres et ebooks avec Flammarion, Fnac et Kobo

Clément Solym - 20.08.2013

Culture, Arts et Lettres - Salons - Paris plages - Flammarion - Kobo by Fnac


Jusqu'au 18 août, Paris était de sable couverte, avec la manifestation Paris Plages, qui renouvelait son opération transat sur les bords de la Seine. C'était également l'occasion de retrouver, une fois de plus, le groupe Flammarion, qui proposait sa bibliothèque de prêt : 300 titres à découvrir, issus des différents catalogues. 

 

 


La bibliothèque éphémère de Paris Plages par mairiedeparis

 

 

Depuis sept années le groupe Flammarion est partenaire de Paris Plages, et pour cette édition 2013, les organisateurs de la manifestation sont encore plus enjoués qu'à l'ordinaire. Avec ses 5000 tonnes de sable déposées sur les rives, Paris Plages ne dispose pas encore d'un chiffre de fréquentation définitif. « Les animations sportives ont encore eu un grand succès avec une fréquentation supplémentaire », explique cependant la Mairie de Paris.

 

Dans tous les cas, la fréquentation devrait être largement supérieure à celle de 2012, avec près de 10 % de hausse pour cette 12e édition. L'année passée, ce sont plus de 3 millions de personnes qui s'étaient rendues sur place. Rappelons que la manifestation coûte 1,5 million €, en grande partie financé par les partenaires privés.  

 

Le sable disparaîtra à compter du 21 août, redistribué pour des travaux de voirie, ou proposé à des cirques.

 

300 titres chez Flammarion et une belle année

 

Chez Flammartion, on avait mis un large panel de titres disponibles : 

Au pied du pont Marie, face à l'île Saint Louis, leur bibliothèque éphémère proposera près de 300 références de livres issues des éditions Flammarion, Pygmalion, Arthaud, Autrement, J'ai lu, Librio, Flammarion Jeunesse, Père Castor, Casterman et Fluide Glacial.

 

Pour l'heure, Flammarion n'a pas encore obtenu les résultats définitifs de l'opération. Olivier Place, directeur des librairies du groupe, contacté par ActuaLitté, note que cette année n'a rien à envier à l'édition de 2012. « Nous avons profité d'une très bonne fréquentation, et les équipes présentes estiment que nous avons prêté autant d'ouvrages que l'année passée. » Soit grosso modo 6000 titres prêtés. 

 

Comme l'an passé, ce sont la BD et la jeunesse qui ont principalement attiré les visiteurs. « Mais nous avons vu aussi une dizaine de personnes qui venaient tous les jours, des fidèles, pour lire des romans. » Pour l'édition 2013, il n'y aura pas eu d'animation spécifique, mais un conteur, venu de sa propre initiative, était présent pour faire des lectures. Quant à la présence de Kobo et de Fnac, « cela n'a eu aucune incidence », conclut Olivier Place.

 

Familiariser avec des appareils numériques de lecture

 

Du côté de Fnac, c'est avec Kobo que la lecture numérique était mise à l'honneur, et le partenaire canadien par la même occasion. « La mécanique a été la suivante : prêt d'une liseuse ou tablette Kobo by Fnac pendant une heure en échange d'une pièce d'identité, avec possibilité de prolonger la durée du prêt selon la disponibilité des produits. A chaque prêt, notre démonstrateur expliquait le fonctionnement de l'appareil au lecteur et restait disponible pour toute question », nous explique l'enseigne.

 

Sur les appareil, se retrouvaient des titres phares autant qu'estivaux, tel Inferno, le gardien de phare, 50 nuances de Grey, etc. Mais Fnac avait aussi songé aux plus jeunes : la trilogie Hunger Games, le petit Nicolas, étaient à découvrir.

 

 

Paris Plage

Paris plages

(e)Spry, CC BY 2.0

 

 

Le stand Fnac était situé du côté du Bassin de la Villette, et aura ouvert durant 9 jours du 10 au 18 août. « Nous avons été très satisfaits de cette opération, car la majeure partie des personnes qui sont venues ont emprunté un Kobo pour s'essayer à la lecture. Le pic de fréquentation s'est effectué quasiment chaque jour à partir de 16 h et en moyenne les personnes lisaient entre 45 minutes et 1 heure. Certains n'ont lu que quelques pages en 15 minutes pour essayer la liseuse, avec simplement l'envie d'essayer l'appareil. D'autres sont en revanche restés plusieurs heures », nous explique la Fnac.

 

Sur les 9 jours, le stand a enregistré plus de 250 prêts dont 90 % qui ont suivi la petite formation à l'usage, soit entre 250 et 270 heures de lecture grâce au Kobo by Fnac sur cette période. Pas loin d'une trentaine de Kobo by Fnac aura été utilisé pour une heure en moyenne chaque jour entre 16 h et 20 h surtout (pic de fréquentation) ce que Fnac considère comme « une excellente moyenne ». Et, information intéressante, les trois quarts des personnes qui se sont arrêtées pour lire étaient des femmes.

 

Concernant les retours des utilisateurs, « les questions étaient les mêmes qu'en magasin, sur le prix, le fonctionnement et enfin le catalogue de livre ». Si quelques personnes souhaitaient se familiariser avec le lecteur ebook avant de passer à l'achat, les clients venaient à la découverte des liseuses qu'ils ont peu souvent la chance d'avoir en démo.

 

« Cela leur permet de faire la différence en plein soleil avec écran LCD. Certains ont vraiment souhaité le tester dans ces conditions. » Événement anecdotique, un client voulait même un appareil rechargeable au soleil afin d'être en complète autonomie en voyage lointain. 

 

Et Fnac de conclure : « C'est un produit qui demande beaucoup de pédagogie et doit s'accompagner de démonstrations, mais généralement les personnes qui se sont rendues sur notre stand étaient satisfaites de ce prêt d'une heure. »