Partir en livre : plus de 500 000 participants pour la fête de la lecture jeunesse

Cécile Mazin - 01.08.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Partir livre jeunesse - fête livre lecture - jeunesse lectures France


Partir en livre c’est fini, en effet, mais l’assurance de se retrouver l’année prochaine est déjà là. Après 12 jours d’activité centrés sur la lecture pour les jeunes, la manifestation opère un premier bilan de cette deuxième édition. Initié par le ministère de la Culture et le Centre national du livre, Partir en livre enregistre une forte hausse de sa fréquentation. 

 

 

 

Voici le message de clôture des organisateurs : 

 

Pour cette 2e édition de Partir en livre, 3 066 animations ont été proposées au public du 20 au 31 juillet, dont le premier parc éphémère d’attractions littéraires à Pantin, organisé par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis et lieu du lancement de la fête par Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication.

 

Organisées dans la métropole et en outre-mer, elles sont quasiment deux fois plus nombreuses que lors de la première édition, pour laquelle déjà 1 600 animations avaient été proposées. Cela confirme l’implantation locale de la fête sur tout le territoire.

 

Le public était également au rendez-vous puisque, d’après les 1ers indicateurs fournis par les organisateurs locaux, on estime à plus de 500 000 le nombre de participants aux différentes animations, contre 300 000 en 2015. Un bilan détaillé sera réalisé en septembre.

 

Partir en livre s’installe désormais comme une des grandes fêtes culturelles nationales et populaires. Cette participation en hausse conforte l’idée ayant conduit à sa création : conforter le livre comme un objet de plaisir en l’apportant sur les lieux de vie et de vacances en une période propice aux loisirs, qui permet l’échange et la lecture. Pour Vincent Monadé, président du CNL, « Partir en livre, c’est apporter le livre aux enfants pendant leurs vacances ; cette idée, à l’origine de la fête, était la bonne. Le livre reste un grand loisir populaire. C’est en créant une nation de lecteurs que l’on soutient le plus efficacement le monde du livre. »

 

 

 

Cette réussite est une œuvre commune, qui n’aurait pas été possible sans l’implication décisive des acteurs locaux et des organisateurs (libraires, bibliothécaires, auteurs, éditeurs, collectivités territoriales, associations et bénévoles, mouvements d’éducation populaire, colonies de vacances, accueils de loisirs, booktubers...) et l’engagement des 42 partenaires nationaux (médias, entreprises et groupes privés, professionnels du livre, associations, fondations et institutionnels), qui ont largement contribué au développement de cette grande fête du livre pour la jeunesse.

 

Le Centre national du livre les remercie chaleureusement. Rendez-vous à l’été 2017 pour une 3e édition, encore plus grande, plus belle et plus ludique, pour fêter le livre !