Pas de cul, le film Fifty Shades of Grey sera censuré

Cécile Mazin - 21.01.2015

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Fifty Shades of Grey - film adaptation - roman SM


Que la Pierre me soit jetée, mais de préférence sur les poignées d'amour, s'il ne se trouve pas dans l'entourage de chacun une personne qui attend la sortie du film navrant narrant les ébats de Christian et Anastasia. Fifty Shades of Grey, après le livre, le succès déjà annoncé au cinéma. Sauf que de cette histoire de fesses (à brides) abattues décevra immanquablement.

 

 

 

La terrible porteuse de cette nouvelle travaille pour le Telegraph, et la protection policière a déjà été demandée, suite à son billet. Le scénario original, qui contenait « trop de sexe », aux dires de la réalisatrice, Sam Taylor-WOOD, a dû être édulcoré. 

 

Fifty Shades a obtenu la cotation R pour les Etats-Unis, ce qui signifie que toute personne de mois de 17 ans devra être accompagnée pour le voir en salles. Précaution certainement superflue : d'abord, il faudrait que les jeunes gens aient envie d'y aller. Ensuite, le R a été apposé pour nudité et comportements sexuels inhabituels. Soit.

 

Pourtant, la réalisatrice le jure : d'ébats sexuels insolites, il n'y aura guère. Dans la relation naissante d'Anastasia et Christian, le script originel a été revu, pour ne pas représenter la scène la plus choquante du livre. Vous l'avez lu ? Bravo : grâce à vous les éditions Lattès en France se portent bien. Dans le cas contraire, vous trouverez bien à vous rincer l'œil en fouillant chez un bouquiniste.  

 

La présence de cette fameuse scène dans le film « n'a même pas été discutée », tranche Taylor-Wood qui rappelle que l'histoire est tout de même très importante aussi. Il est préférable, soutient la réalisatrice, que le spectateur imagine, plus qu'il ne voit : « C'est la construction qui est intéressante. Je pense que, dans les films, à l'instant où il y a pénétration, c'est fini. »

 

Quel malheur : pour son rôle, Jamie Dorman assurait avoir vraiment bossé, en se rendant dans un Donjon du sexe, pour une soirée privée. « J'y suis allé, ils m'ont offert une bière et ils ont fait… leurs trucs, quoi. J'ai vu un dominateur avec deux soumises. C'était assez coquin… et très drôle. Je me disais "Allez les gars je sais bien que je ne paie pas, mais je veux voir du spectacle." C'était une soirée intéressante. Puis en rentant auprès de ma femme et de notre bébé… j'ai pris une longue douche avant de les toucher »

 

Et si vous avez des questions pour M. Grey, la bande-annonce ne vous en fournira que peu.