Pascal Bruckner, Prix Marcel Pagnol : "Le déshonneur de mon père"

Antoine Oury - 24.06.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Marcel Pagnol - Pascal Bruckner - Neuflize OBC


L'année 2014 sera celle de Marcel Pagnol : le 120e anniversaire de sa naissance s'impose comme l'occasion rêvée de se replonger dans l'oeuvre de l'écrivain/réalisateur/homme de théâtre. La récompense qui porte son nom, pour sa 14e année d'existence, a distingué le dernier ouvrage de Pascal Bruckner, Un bon fils. Comme il l'a lui-même souligné, « Ce n'est pas La gloire de mon père, mais le déshonneur du mien. »

 


Pascal Bruckner - Prix Marcel Pagnol au Fouquet's

Pascal Bruckner (ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

Pour Pascal Bruckner, « Marcel Pagnol, c'est l'idéal de l'artiste populaire de qualité, accessible immédiatement par tous » : inutile de souligner que l'écrivain contemporain rêve d'accéder à cette condition, mais Pascal Bruckner se contentera sans rechigner de la récompense pour Un bon fils, son dernier ouvrage. Un récit centré sur la figure de son propre paternel, « cultivé, mais violent, pris d'accès de colère et nostalgique du national-socialisme », explique-t-il.

 

À une époque où l'autorité paternelle fait loi, Bruckner essuie les effets du caractère intransigeant de son père, au même titre que sa mère. Mais, dans la complexité de la relation, il explique que cette figure écrasante lui a aussi permis de se former en tant qu'individu : « La haine m'a tenu lieu de viatique une bonne partie de ma jeunesse. »

 

Le jury, rassemblant Azouz Begag, Guy Goffette, Floryse Grimaud, Karin Hann, Xavier Houssin, Stéphanie Janicot, Claude Pujade-Renaud et Carole Tournay, sous la présidence de Jacqueline Pagnol et de Daniel Picouly. En représentant de la famille Pagnol, Nicolas Pagnol a révélé quelques éléments des célébrations de la 120e année : un documentaire, Pour le cinéma, qui reviendra sur la carrière du réalisateur, une collection de bandes dessinées et la restauration de Marius, Fanny et César...

 

Retrouver Un bon fils, sur Chapitre.com

 

 

Quant à Daniel Picouly, il en a profité pour inviter Pascal Bruckner à la première de la saison 2014-2015 de Page 19, diffusé sur France Ô. Page 19, parce qu'il se base sur celle-ci pour lancer la discussion, mais aussi « parce que personne ne se souvient que France Ô, c'est sur le canal 19 ! »