Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Passerelles d'Europe, des résidences littéraires sur une péniche

Antoine Oury - 08.09.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - Passerelles d'Europe - résidences littéraires péniche - Olivier Rolin navigation


Un projet inédit de résidences littéraires sur les rivières, fleuves et canaux de France et d’Europe, conçu comme un festival au fil de l’eau. C’est ainsi que le 27 août à six heures du matin que s’est élancée L’Ange Gabriel, une magnifique péniche Freycinet, dans une véritable odyssée fluviale et transfrontalière de deux mois.



 


Pour ce périple inaugural, le capitaine de cette embarcation originale n’est autre que l’écrivain Olivier Rolin, dont les récits de voyage et reportages interrogent avec une profonde mélancolie l’histoire et les utopies. Quant à l’équipage qu’il a lui-même constitué et qui sera encadré par Marie-Hélène Caroff et Olivier Dautrey, il sera composé (entre autres) de Jean-Christophe Bailly, écrivain et éditeur, Alain Borer, poète, Mathias Enard, romancier, François Chaslin, architecte, Sally Bonn, chercheuse en esthétique, Erik Desmazières et Olivier Besson, graveurs et de Jean Echenoz et Jean Rolin, romanciers.

 

Ainsi s’apprêtent-ils à parcourir une boucle de 1450 km à la vitesse vertigineuse de 5km/heure, traversant ainsi la Belgique, la France, L’Allemagne et les Pays-Bas en franchissant pas moins de 164 écluses afin de relier une quinzaine de villes étapes.

 

« Passerelles d’Europe » est la première proposition de résidence itinérante de ce type, dédiée à la littérature, aux sciences et à leurs transmissions. Une étonnante aventure ponctuée d’escales poétiques rythmées de rencontres, projections, lectures et débats. Une expérience inédite que Mathias Enard, auteur invité lors de la navigation de préfiguration en octobre 2016, décrit comme « Un changement dans la continuité qui ouvre la voie à l’imaginaire. »



vidéo produite à l'issue du périple en 2016


 

Ce projet unique de résidence nomade et littéraire est conçu par le centre culturel itinérant Caranusca. Celui-ci est basé dans la région « Grand-Est », à la croisée de différents bassins de navigation (Seine, Meuse, Moselle, Saône et Rhin), un vaste champ d’action pour les projets qu’il développe.

 

L’Ange Gabriel appareillera donc le 27 août à Namur en Belgique à l’occasion de l’Intime festival organisé par Benoît Poelvoorde. Première étape d’une navigation qui reliera quatre autres grandes manifestations littéraires : Le Livre sur la Place de Nancy ; Les Bibliothèques Idéales de Strasbourg ; la Foire du Livre de Francfort et le Mixed Zone Festival de Liège.




D’autres escales sont également prévues entre villes et campagnes le long de ce trajet et vous seront dévoilées au fil de l’aventure. Car ce « bateau-atelier » permet d’organiser des rencontres publiques originales à bord et à terre afin de développer l’offre culturelle en lien avec divers établissements, festivals et librairies. La mobilité et la polyvalence de son équipement lui permettent de pallier le manque d’infrastructures de certaines communes.

 

Cette première édition bénéficie tout particulièrement d’un éclairage franco-allemand imaginé à la faveur d’un partenariat entre Le Livre sur la Place de Nancy et la Foire du Livre de Francfort, point d’orgue de cette folle aventure.

 

Zeina Abirached, dessinatrice de bande dessinée libanaise a quant à elle réalisé la création de la charte graphique et de l’affiche.