Patti Smith et Haruki Murakami réunis pour un hommage à Allen Ginsberg

Joséphine Leroy - 06.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Patti Smith Haruki Murakami - Patti Smith hommage Allen Ginsberg - poésie hommage musique


Annoncé fin 2015, le nouvel hommage musical à Allen Ginsberg, « Le poète parle », a été joué ce vendredi 3 juin à Tokyo. Le projet avait été créé en 2007 par l’icône rock Patti Smith et par le compositeur Philip Glass afin de rendre hommage au poète, symbole de la Beat Generation. Pour cette édition, le spectacle a réuni le duo, évidemment, mais aussi, exceptionnellement, le romancier et traducteur Haruki Murakami et le musicien japonais Joe Hisaishi. 

 

(Page Twitter @POETSPEAKS2016

 

 

Au confluent de la musique et de la poésie, la romancière, poète, icône de rock américaine Patti Smith a demandé au romancier, poète et traducteur japonais Haruki Murakami de présenter sa traduction de l’œuvre d’Allen Ginsberg. Le Sumida Triphony Hall de Tokyo a diffusé sur grand écran la traduction de Murakami. 

 

Absent de la conférence de presse de vendredi comme lors des représentations, Haruki Murakami s’est tapi dans l’ombre, même si cette collaboration a fait des étincelles. Auteur de romans musicaux et poétiques tels qu’Écouter le chant du vent ou Flipper, 1973 (éd. Belfond, trad. Hélène Morita, publié en France en 2016), Haruki Murakami a rencontré Patti Smith à Berlin, lors d’une remise de prix. « J’étais tout excitée, comme une petite enfant », a confié l’artiste à l’AFP, qui voit dans le travail de Murakami une « merveilleuse et passionnante traduction ». 

 

L’écrivain de l’absurde a été aidé par Motoyuki Shibata, essayiste et spécialiste de littérature japonais. Haruki Murakami n’en est pas à sa première traduction de romans américains : il s’était attelé à la traduction de romans de Francis Scott Fitzgerald, J.D. Salinger et John Irving notamment. Ses propres romans prennent parfois comme appui ces années d’émergence d’une culture marginale aux États-Unis (1960-1970) qu’on appellera progressivement la Beat Generation et qui réunira notamment les auteurs Allen Ginsberg et Jack Kerouac. 

 

Allen Ginsberg, mort d’un cancer du foie le 5 avril 1997, aurait eu 90 ans cette année. Son œuvre, revendiquée et perpétuée à travers le monde par les dignes héritiers que sont Patti Smith et Philip Glass, trouve écho chez une multitude d'auteurs. Depuis sa création à Tokyo en 2007, le spectacle ravit les foules. La poétesse choisit le chant ou le simple récit pour lire les poèmes de Ginsberg, accompagnée du piano de Philip Glass. En 2013, le show du duo à Édimbourg, en Écosse, avait été enregistré :