medias

Le Prix du Quai des Orfèvres a été décerné ce mardi 6 novembre dans les nouveaux locaux de la police judiciaire, au 36 rue du Bastion, dans le 17e arrondissement de Paris. L'écrivain toulousain Paul Merault a reçu la récompense pour son livre Le Cercle des impunis, publié par les éditions Fayard ce 7 novembre.

 

Paul Merault (via Twitter)


Commandant divisionnaire spécialiste des quartiers sensibles dans la vie, Paul Merault a signé ici son premier livre, un polar qui se déroule entre Marseille et Londres et deux services de police, l'un français, l'autre britannique. Le prix était cette année marrainé par Nathalie Baye.

Le résumé de l'éditeur pour Le Cercle des impunis :
 

Des brumes de Londres au soleil éclatant de Marseille, des policiers sont assassinés dans la plus sordide des mises en scène, avec un même symbole tatoué sur la langue. Scotland Yard et la police française s’allient pour remonter la piste de ces vengeances diaboliques. Des deux côtés de la Manche, les meilleurs enquêteurs associent leurs méthodes pour traquer celui qui les humilie en s’attaquant aux plus grands flics. Quelle folie humaine peut réussir à « opérer » avec une telle expertise chirurgicale ?


L'année dernière, le Prix Quai des Orfèvres avait salué Tension extrême de Sylvain Forge.

Le prix du Quai des Orfèvres a été créé en 1946 : il récompense chaque année un roman policier en étudiant des manuscrits anonymes. Son jury, composé de 22 membres, policiers, magistrats et journalistes, choisit ainsi en toute impartialité...
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire


Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones. 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.