Le romancier qui a assuré avoir arrêté d'écrire a été décoré par Laurent Fabius, le 27 septembre de la Légion d'honneur, avec le grade de Commandeur. La cérémonie s'est déroulée à l'ambassade française de New York, et le ministre des Affaires étrangères n'a pas manqué de rendre hommage à l'homme et son oeuvre, rapporte le Time.

 

 

Finished!

Wolf Gang, CC BY SA 2.0

 

 

Laurent Fabius a particulièrement insisté sur les qualités de l'auteur, son « art de la narration, l'ironie et l'auto-dérision, qui ne sont pas typiquement français. Vous avez pu jouir d'un immense succès en France », ajoute le ministre. 

 

Selon lui, la place de Roth, dans la littérature mondiale, le classe directement aux côtés de grands écrivains comme Céline, ou Dostoïevski, un Russe fortement influencé par la littérature française. « Vous avez toujours aimé brouiller les pistes de vos lecteurs, en brouillant les frontières entre fiction et réalité ». 

 

« La France vous rend ce que vous avez apporté à mon pays », affirmait Laurent Fabius en remettant la Légion d'honneur. Roth lui-même a profité de l'occasion pour évoquer la portée de la France dans sa vie, et notamment le langage qui fut la première langue étrangère qu'il a apprise, déplorant de n'avoir jamais maîtrisé réellement les mots. Il a cependant enseigné durant plusieurs années la littérature comparée. « Cette importante décoration est une surprise merveilleuse », a-t-il ajouté, concluant en français qu'il était « absolument ravi ».

 

Cette cérémonie s'inscrit également dans une continuité puisqu'au premier trimestre 2014, la seule librairie française de New York verra le jour, au sein même de l'ambassade. Laurent Fabius a profité de son passage pour poser la première pierre de l'établissement. « Les écrivains et les livres ont besoin de librairies », a-t-il expliqué.

 

« Il est essentiel de considérer le livre comme un lien vivant avec l'écrivain, l'éditeur, le diffuseur, le libraire. Chaque maillon de cette chaîne doit être pris en compte. » L'établissement français sera particulièrement ouvert aux animations et événements culturels. « Nous souhaitions que ce soit plus qu'une librairie. Un espace ouvert à des débats motivants et une plateforme d'idées pour constituer une communauté. »