Philippe Forest et Christine Wunnicke, Prix Franz-Hessel 2017

Antoine Oury - 11.10.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Franz-Hessel 2017 - Franz Hessen Preiz - Philippe Forest Christine Wunnicke


En déplacement à la Foire du Livre de Francfort, la ministre de la Culture Françoise Nyssen, en duo avec son homologue allemande Monika Grütters, a décerné le Prix Franz-Hessel. Ce dernier va donc à Crue de Philippe Forest, publié chez Gallimard et Der fuchs und dr shimamura, de Christine Wunnicke, paru chez Berenberg Verlag.



 

Le prix franco-allemand Franz Hessel de littérature contemporaine est un prix littéraire français récompensant de jeunes auteurs d'expression française et allemande. Cette récompense a été créée en 2010 par la Villa Gillet à Lyon et la Fondation Genshagen dans le Land du Brandebourg (à côté de Berlin), avec le soutien de la ministre fédérale de la Culture et des Médias (BKM) et du ministère français de la Culture et de la Communication.

A propos de Crue

Marqué par un deuil déjà ancien, un homme décide de revenir dans la ville où il est né et où il a autrefois vécu. Tout a changé. Pourtant, petit à petit, les mêmes fantômes fidèles s’en retournent vers lui sous les apparences étranges et familières qu’ils ont désormais revêtues. Dans le quartier où il s’est installé, de grands travaux sont en cours. Les immeubles en passe d’être démolis voisinent avec les constructions nouvelles. Autour de l’homme qui raconte son histoire, les signes se multiplient. La demeure où il a élu domicile lui semble comme une maison hantée perdue au beau milieu d’un vaste terrain vague. Il y fait la connaissance d’une femme et d’un homme dont il finit par s’imaginer qu’ils détiennent peut-être la clef du mystère qui les entoure. Le roman vécu se transforme alors en une fable fantastique dévoilant le vide où s’en vient verser toute vie et qui en révèle la vérité.


Le Prix Franz-Hessel salue chaque année deux auteurs, l’un allemand et l’autre français, non traduits dans l’autre langue. Ce prix littéraire franco-allemand est doté de 10 000 € par auteur et vise à favoriser la traduction dans l’autre langue des œuvres primées.

Comme l'indique son nom, le Prix a été créé en hommage à Franz Hessel, né en 1880, écrivain, poète, dramaturge, traducteur, lecteur et critique qui a marqué l'histoire de la culture franco-allemande en favorisant les échanges entre les deux pays. Résidant à Paris durant la Belle Époque, Franz Hessel était proche de Picasso et Duchamp, ainsi que des intellectuels et artistes émigrés allemands.

Voyageur infatiguable entre les cultures et les pays, il fut déchiré par la Première Guerre mondiale, qui l'a contraint à rester en Allemagne. Peu avant la Seconde Guerre mondiale, il s'installe cette fois en France en espérant pouvoir s'y réfugier du nazisme : il est interné au camp des Milles en 1940 et meurt le 6 janvier 1941, peu de temps après sa libération.

Dans le cadre du prix franco-allemand Franz Hessel, il est pro- posé chaque année aux lauréats une résidence d’écrivains de dix jours au Château de Genshagen.