Philippe Georget et Donato Carrisi gardent les pieds sous terre

Clément Solym - 28.04.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - polar - sncf


Les prix SNCF du polar 2011 ont été décernés le 26 avril à L’Été tous les chats s’ennuient de Philippe Georget (Jigal) dans la catégorie du roman français, et au Chuchoteur, de l’Italien Donato Carrisi (Calmann-Lévy), pour le roman européen. Des écrivains à l'écriture réaliste, présents sur la Toile.

Pour faire partie des romans sélectionnés et soumis au vote du public, les polars devaient présenter les traits suivant : « originalité, force, découverte, écriture et plaisir ». Ils ont été présélectionnés par une commission de lecteurs amateurs et de professionnels du crime : le roman devait être un tableau fidèle de la réalité. Le profil des auteurs est révélateur.

Tchou-tchou

Philippe Georget était journaliste à France 3, et Donato Carrisi a une formation de juriste criminologue. La sélection suivante était effectuée par des lecteurs qui votaient en ligne ; ils pouvaient écouter une lecture d'un extrait des livres finalistes. Pour plaire aux lecteurs, il fallait manifestement être un homme, car aucun des six finalistes n'était une femme, et savoir communiquer. Le Chuchoteur a son site officiel, et Hachette Livre a mis en ligne sa bande-annonce sur Dailymotion.


Plus modestement, Philippe Georget s'est « inscrit sur Facebook. Mon éditeur, Jimmy Gallier, patron fondateur de la maison Jigal, a aussi énormément joué le jeu, en postant des messages à répétition pour me soutenir. »

Les romans choisis

Philippe Georget aime les clichés : il a peint des caractères et des vies ordinaires, à forte résonance sociale. Les personnages sont issus de la classe populaire, afin que le lecteur puisse s'identifier facilement avec lui : femme de ménage mère de famille, ouvrier à la retraite, policiers, touristes hollandaises, chauffeur de taxi... Le lecteur entre dans la vie psychique des différents personnages, pouvant ainsi faire l'expérience de ce qui est dangereux ou interdit sans ressentir le sentiment de culpabilité. Deuxième lieu commun du roman policier, introduire un événement exceptionnel, le crime, dans des vies réglées par les habitudes.

Donato Carrisi a favorisé deux stéréotypes, celui de considérer les comportements comme des indices plus probants que les preuves matérielles, et celui de donner l'impression de faits authentiques, en insérant au récit des dépositions ou des lettres, et en adoptant un style technique : « Le sujet en question est le matricule n°RK-357/9. » Les personnages principaux sont un criminologue, expert en enlèvements, et des agents enquêteurs.

Des retombées positives pour la SNCF


La SNCF a remis le trophée le 26 avril à Philippe Georget, gare de l'est. Donato Carrisi, dont Le Chuchoteur s’est vendu à cent-soixante-mille exemplaires en France, était présent virtuellement, grâce à un message audiovisuel. Les livres choisis bénéficient d'un fort tirage, et d'une place privilégiée dans les librairies en gares. De nombreux passagers lisent dans le train ! Le partenariat culturel entraîne aussi des avantages fiscaux pour l'entreprise.

Le prix a donné l'image d'une société engagée dans une culture de masse proche de ses clients, selon le principe de « défendre et promouvoir une littérature populaire qui s’adresse à tous. » La visibilité de l'action a été améliorée par le « train du polar », ponctué d'animations. Le choix du roman policier a assuré une large audience, puisque presque huit mille personnes ont voté. La publicité pour la SNCF était bien sûr omniprésente, même pendant la lecture des extraits de livres.

De quoi faire oublier l'augmentation du prix du billet ?



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.