Philippe More reçoit le prix Émile-Nelligan

Clément Solym - 17.05.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - emile - nelligan - laboratoire


Poète et médecin urgentiste né à Montréal en 1976, Philippe More a emporté le prix Émile-Nelligan pour son recueil Le Laboratoire des anges (Poètes de Brousse, 2010), le 16 mai 2011, à la Grande Bibliothèque de Montréal.

Comme l'écrivait Rainer Maria Rilke, « l'art n'est qu'une façon de vivre, et on peut s'y préparer en vivant d'une façon ou d'une autre, sans le savoir. » C'est parce qu'il a développé une sensibilité particulière au contact des malades que Philippe More a su trouver les mots vrais qui ont touché le jury, et en particulier Denise Brassard.

« Ce recueil nous fait pénétrer dans un univers chirurgical, un lieu limite où l’existence risque toujours de basculer dans le coma ou le sommeil définitif. L’accueil de la souffrance et des revers du sens, à la faveur de constants déplacements du sujet, allant de l’intérieur du corps jusqu’aux confins du paysage, permet d’appréhender le vivant dans tous ses mystères et ouvre sur une spiritualité forte sans être appuyée. » (source)

Philippe More a déjà publié trois recueils chez Poètes de Brousse : Théâtre de l'apesanteur (2006), Nos Images d'aphasie (2007), Brouillons pour un siècle abstrait (2008). Il s'est déclaré « heureux de pouvoir concilier médecine et littérature. »

Les trois finalistes avaient été sélectionnés parmi trente-quatre candidats. Frédéric Marcotte (Évangile, Herbes rouges, 2010) et Maggie Roussel (Les Occidentales, Quartanier, 2010), ont reçu chacun 500 dollars.

Le prix


Le prix porte le nom d'Émile Nelligan, poète canadien qui mena une vie de bohème jusqu'à ce qu'une maladie mentale le contraigne à l'internement ; né à Montréal le 24 décembre 1879, il mourut le 18 novembre 1941.

Créé en 1979, le prix Émile-Nelligan est octroyé chaque année à des poètes de trente-cinq ans au plus, pour récompenser un recueil de poésies paru dans l'année. Le lauréat reçoit 7 500 dollars, ainsi qu'une médaille en bronze de James Guitet, frappée à l'effigie d'Émile Nelligan à l'Hôtel de la Monnaie à Paris. Il lui est également proposé de faire une lecture publique au Festival International de Poésie de Trois-Rivières.

Un jury est composé d'experts : Denise Brassard, présidente du jury, ainsi que Nicole Brossard et Pierre Nepveu, ont publié des recueils de poésies.

Si vous souhaitez participer, le formulaire d'inscription est ici.