Pierre Ducrozet et Johann Zarca ex-aequo au Prix de Flore 2017

Laure Besnier - 08.11.2017

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Flore - Prix Littéraire 2017 - Ducrozet Zarca


Pierre Ducrozet, L’invention des corps (Actes Sud) et Johann Zarca, Paname underground (Goutte d’Or) viennent d'être récompensés ex-aequo. Pour la première fois, le jury n'a pas réussi à se décider. Le Prix de Flore a été fondé un jour de mai 1994, autour d’une des tables du Flore, dans le but de couronner un auteur au talent « prometteur ». 

 

 



Pierre Ducrozet, L’invention des corps (Actes Sud)
 

Dès les premières pages, L’invention des corps s’élance dans le sillage d’Álvaro, jeune prof mexicain, surdoué de l’informatique, en cavale après les tragiques événements d’Iguala, la nuit du 26 septembre 2014 où quarante-trois étudiants disparurent, enlevés et assassinés par la police. Rescapé du massacre, Álvaro file vers la frontière américaine, il n’est plus qu’élan, instinct de survie. Aussi indomptable que blessé, il se jette entre les griffes d’un magnat du Net, apprenti sorcier de la Silicon Valley, mécène et apôtre du transhumanisme, qui vient de recruter une brillante biologiste française. En mettant sa vie en jeu, Álvaro s’approche vertigineusement de l’amour, tout près de trouver la force et le désir d’être lui-même.
Exploration tentaculaire des réseaux qui irriguent et reformulent le contemporain – du corps humain au World Wide Web –, L’invention des corps cristallise les enjeux de la modernité avec un sens crucial du suspense, de la vitesse et de la mise en espace.
Il y a une proportion élevée de réalité dans cette histoire étourdissante, sans doute sa part la plus fantastique, la plus effrayante. Mais c’est dans sa foi butée, parfois espiègle, en l’être humain que ce roman d’alerte déguisé en page-turner puise son irrésistible force motrice.


Johann Zarca, Paname underground (Goutte d’Or)

 

Où s’arrête le réel, où commence la fiction ? Zarca raconte les coulisses du guide des bas-fonds parisiens qu'il rédige depuis 2016. Love Hotel de la rue Saint-Denis, Afghans du Square Villemin, Belleville des lascars, La Chapelle des toxicos, backroom sordide de Montparnasse, QG des fachos de la Rive Gauche, combats clandestins à porte d'Aubervilliers…

 

L’auteur enchaîne les rencontres et les substances pour raconter le off de la capitale. Mais la virée parisienne se transforme en spirale de défonce et de rage quand Zarca est victime d’une tentative de meurtre et que sa frangine de cœur succombe à une overdose.


Le Jury, présidé par Frédéric Beigebeder, est composé de Jacques Braunstein, Manuel Carcassonne, Carole Chrétiennot, Michèle Fitoussi, Jean-René Van Der Plaetsen, François Reynaert, Jean-Pierre Saccani, Bertrand de Saint-Vincent, Christophe Tison, Philippe Vandel, Arnaud Viviant.


Les critères de sélection du Prix de Flore sont l’originalité, la modernité et la jeunesse. Le jury se distingue par son indépendance, sa liberté, son insolence. C’est au mois de novembre que le Prix est remis lors d’une soirée au Café de Flore. Mr Miroslav Siljegovic, président d’honneur, remet au lauréat un chèque de 6100 euros ainsi qu’un verre de Pouilly gravé à son nom, à consommer sans modération durant une année au Flore.

Pierre Ducrozet - L’invention des corps - Actes Sud - 9782330081751 - 20,00 €
Johann Zarca - Paname underground - Goutte d'or - 9791096906048 - 17,00 €

 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.


Les prix de la rentrée littéraire 2017

 

Rentrée littéraire 2017, la fashion week des libraires