Pierre Sautreuil et Maggie Nelson, lauréats du Prix du Livre du Réel 2018

Cécile Mazin - 22.06.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Pierre Sautreuil roman - Maggie Nelson - prix livre réel


Le mercredi 20 juin dernier, à la bibliothèque de l'Arsenal, la librairie Mollat, le journal Sud-Ouest, Olivier Legrain ont remis leur deuxième Prix du Livre du Réel. Présidé par Yves Harté, le jury est composé de professionnels reconnus des mondes du livre et du journalisme, il s'agit de Florence Aubenas, Jean-Paul Kauffmann, Philippe Lançon, Florence Martin-Kessler, Olivier Weber et des libraires de la librairie Mollat.

 



 

Cette année le Prix du Livre du Réel récompense deux jeunes auteurs qui représentent l'inventivité et le dynamisme de cette écriture du réel. 

 

Pour le prix francophone doté de 3000€ le lauréat est Pierre Sautreuil pour Les guerres perdues de Youri Beliaev paru aux éditions Grasset, 

 

Une enquête passionnante issue de son reportage dans le Donbass et de sa rencontre avec Youri Beliaev, personnage du paysage politique russe devenu mafieux après la chute de l'URSS. Le parcours de Youri semble être identique à celui-ci de beaucoup de nationalistes russes, mais pourtant Sautreuil va tisser un lien avec lui entre fascination, pitié et amitié.

De cette relation particulière naîtra un livre, ultime essai à la compréhension de ce personnage énigmatique qu'est Youri Beliaev : « "Youri est un enfant de son siècle, et son histoire est notre histoire à nous tous. Celle d'une gigantesque opportunité qu'on a laissé glisser entre nos mains. »

 

Pour la littérature traduite doté de 3000€ , le Prix du Livre du Réel récompense Maggie Nelson avec Une partie rouge paru aux éditions du Sous-sol et traduit de l'américain par Julia Deck. 

 

Premier texte de Maggie Nelson traduit en français Une partie rouge est un texte autobiographique inspiré par le fait divers qui a bouleversé la famille de l'auteur. En 1969 avant la naissance de Maggie Nelson, Jane, la soeur de sa mère est sauvagement assassinée. Maggie vivra avec le fantôme de celle qui ne sera jamais sa tante, lui consacrant un texte poétique au début des années 2000 Jane : a murder.

Plus de trente ans après les faits, la police contacte la famille : de nouveaux éléments pointent un autre assassin que l'homme arrêté des années auparavant. L'enquête est réouverte et Maggie et sa famille sont alors tenus d'assister à ce nouveau procès. La jeune femme va tout consigner dans son carnet, sans trop savoir pourquoi. Ces notes donneront naissance à ce court texte. Par delà le récit du crime et du procès c'est l'exploration d'une expérience littéraire que personne d'autre n'aurait pu écrire. 

 


Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.