Plan de relance : 100 millions d'euros pour la culture

Clément Solym - 03.02.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - plan - relance - culture


Par la voix de Christine Albanel, le Ministère de la culture a dévoilé hier l’utilisation qui sera faite des 100 millions d’euros octroyés dans le cadre du plan de relance de l’économie. Ces crédits viennent bien sûr s’ajouter à ceux du budget 2009 du Ministère. Ils seront maintenus dans son budget en 2010 et les années suivantes.

Cette enveloppe de 100 M€ permettra de lancer ou d’accélérer un grand nombre de chantiers de restauration de monuments historiques sur l’ensemble du territoire et de réduire les délais de réalisation de plusieurs projets d’investissement, à dimension nationale ou régionale.

Ces 100 M€ représentent 3% du budget total du ministère en 2009, 20% des crédits. Dans le domaine de la culture, les trois priorités du plan de relance sont les monuments historiques, les équipements culturels en région et les grands projets nationaux.

Dans le cadre des équipements culturels en région, on retrouve notamment :

- l’église de Pluméliau en Bretagne,
- la Manufacture de tabac de Morlaix en Bretagne,
- l’abbaye de La Chaise Dieu en Auvergne,
- l’ancienne abbatiale de Beaulieu-sur-Dordogne en Limousin,
- la restauration intérieure de l’église de Montargis en région Centre,
- l’église Notre Dame de la Délivrance à Saint-Denis de la Réunion.

Dans le cadre des grands monuments :

Près de soixante-dix opérations, situées majoritairement en région (85% de la dotation
inscrite), sont inscrites dans le cadre du plan de relance. Elles concernent notamment :
- la restauration de la façade ouest du Palais Garnier,
- les ailes Paris et Passy du Palais de Chaillot,
- les châteaux de Fontainebleau et de Compiègne,
- la réfection du logis abbatial de l’abbaye du Bec-Hellouin en Haute-Normandie,
- le château du Haut-Koenigsbourg en Alsace,
- ou encore la Citadelle de Blaye en Gironde.

Un plan spécifique sera ainsi mis en œuvre en faveur de la restauration de ces édifices majeurs dans l’histoire et l’architecture de notre pays.

Près de cinquante opérations seront rendues possibles par le plan de relance, réparties sur l’ensemble du territoire. Elles concerneront notamment :
- les épis de faîtage de la nef et le bras nord du transept de la cathédrale Notre-Dame-de-
Paris,
- la façade sud du transept de la cathédrale de Bordeaux en Aquitaine,
- les vitraux de la cathédrale de Strasbourg en Alsace,
- le chevet de la cathédrale de Saint-Brieuc en Bretagne,
- l’emmarchement de la cathédrale d'Arras en région Nord-Pas-de-Calais,
- le déambulatoire de la cathédrale de Coutances en Basse-Normandie,
- les vitraux de la cathédrale de la Rochelle en Poitou-Charentes,
- la tour de la cathédrale de Nevers en Bourgogne,
- ou encore la cathédrale de Nantes en Pays-de-la-Loire.

Pour trouver le détail complet des monuments bénéficiant de ces fonds, vous pouvez prendre connaissance de l’ensemble du communiqué du Ministère de la Culture.