medias

Plus d’un siècle après sa sortie (re)découvrez L’Assommoir d’Albert Capellani

Camille Cado - 16.06.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - l'assommoir adaptation zola - Albert Capellani l'assommoir - cinema adaptation livre zola


Ce mardi 16 juin, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et La Cinémathèque française présentent L’Assommoir d’Albert Capellani (1909). Réglementations sanitaires obligent, la projection se fera en ligne, à partir de 20 h 30.
 
 

Tourné en 1908, L’Assommoir est considéré comme l’un des premiers longs métrages du cinéma. « Le film mesure 750 mètres quand le métrage moyen des films oscille entre 100 et 350 mètres » soulignent les deux institutions dans un communiqué. 

Autre originalité, Albert Capellani a voulu se baser non pas sur le roman original de Zola, mais sur la pièce à succès de William Busnach et Oscar Gastineau (1879), elle-même inspirée de l’ouvrage du naturaliste. Un parti pris de la SCAGL, en charge de produire le film, qui « visait un public de boulevard que Capellani connaissait bien pour avoir œuvré dans différents théâtres, notamment à l’Ambigu, dont le public était précisément celui des Grands Boulevards. »

Cette volonté de se calquer sur la dramaturgie théâtrale fut largement saluée. Notamment dans la presse, comme le rappelle le document. « La faveur du public est allée à des adaptations qui lui procuraient (enfin !) les émotions, le rire et les larmes qu’on ne trouvait jusque-là qu’au théâtre. Le cinéma est devenu ainsi, et d’emblée, le véritable théâtre du peuple, accessible à tout heure, dans tous endroits et à toutes les bourses » pouvait-on ainsi lire dans le Ciné-Journal en 1909.

Plus d’un siècle après sa sortie, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et La Cinémathèque française ont décidé de vous faire redécouvrir ce chef-d’œuvre du cinéma français. Un projet qui a été rendu possible grâce à une copie unique du fonds Morieux conservé par la Fondation.
 

Le film dure 36 minutes et le casting met en vedette Eugénie Nau (Gervaise), Alexandre Arquillière (Coupeau), Jacques Grétillat (Lantier), Catherine Fonteney (Virginie) et Paul Lack (Bibi) entre autres.

Voici le synopsis de L’Assommoir d’Albert Capellani :
 
Gervaise Macquart, Provençale originaire de Plassans, rejoint son amant Auguste Lantier à Paris. Très vite Lantier la quitte et s’enfuit avec Virginie. Les deux femmes se battent violemment au lavoir. Quelques mois après Coupeau, ami de toujours, propose à Gervaise de l’épouser.


L’Assommoir d’Albert Capellani (1909) sera projeté en ligne ce soir, à 20 h 30, sur HENRI, la plateforme de la Cinémathèque française lancée pendant le confinement. 


Photographie : L’Assommoir d’Albert Capellani (1909), domaine public



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.