Poésie, romans, traduction, nouvelles : les Prix Révélations de la SGDL 2019

Victor De Sepausy - 16.11.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix révélation SGDL - société gens lettres - prix littéraires 2019


Comme chaque année, la Société des Gens Lettres remet au mois de décembre les Prix Révélation, destinés à encourager de nouveaux talents littéraires. Le Jury, composé des auteurs membres du Comité de la Société des Gens de Lettres et de traducteurs (pour le prix de traduction) dévoile son palmarès. 
 
La SGDL (Société des Gens de Lettres de France)
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 
 

Grand prix du premier roman

Camille Brunel, La Guérilla des animaux, Alma éditeur
« Ni tiédeur, ni demi-mesure dans cette guérilla-là : le salut des bêtes passera par l’extermination des humains. Pour brutale qu’elle soit, la proposition d’Isaac, le héros électrisé de colère du livre de Camille Brunel, a le mérite de nous forcer à penser autrement la cause animale » Marie Sellier, écrivaine, scénariste, membre du Comité
 

Prix Dubreuil du premier roman

Dalie Farah, Impasse Verlaine, Grasset
« On sort de ce livre griffé au coeur par l’énergie communicative qui s’en dégage, la volonté de s’en sortir et de guérir par le pouvoir de la littérature. » Ariane Bois, romancière, journaliste, membre du Comité

 

Trois prix Révélation

Denis Drummond, La Vie silencieuse de la guerre, Cherche Midi
« L'aventure intérieure, bouleversée, de personnages d’aujourd’hui face à l’expérience de la guerre vécue par un photographe reporter - disparu. Le fracas des armes face au silence des images qu’il en reste. » Françoise Henry, écrivain et comédienne, membre du Comité

Ryad Girdo, Les Yeux de Mansour, P.O.L.
« Ryad Girod impose une voix puissante et musicale, jouant de la litanie comme de la syncope, enroulant autour du lecteur une étoffe qui fascine, qui étouffe aussi, tant ses motifs - omniprésence du grotesque en politique, violence de régimes prétextant la foi, héritage perdu de l’émir Abdelkader, ivresse nécessaire du sexe ou des drogues - rendent tangible l’absurdité d’un monde contemporain voué à l’égarement. » Carole Zalberg, romancière, membre du Comité

Denis Rossano, Un Père sans enfant, Allary Éditions
« Denis Rossano livre un texte bouleversant sur l’absence, la douleur et le manque d’un homme qui comptera parmi des plus grands cinéastes à Hollywood mais qui ne pourra admirer son fils que sur pellicule. » Ariane Bois, romancière, journaliste, membre du Comité

 

Prix révélation de poésie

Sébastien Fevry, Solitude Europe, Cheyne éditeur
« L’intelligence de ces poèmes inspire et aide à voir le monde avec plus de lucidité. » Emmanuelle Favier, écrivaine, membre du Comité

 

Prix du premier recueil de nouvelles

Eugène Green, Les Interstices du temps, Editions du Rocher
« Des interstices, d’habitude, se limitent à quelques mots. Eugène Green lui, se glisse dans de longues nouvelles qui exhalent des vapeurs de l’hiver… Chacun sa manière, n’est-ce pas ! » Christiane Baroche, écrivaine

  

Prix révélation de traduction

Camille Nivelle pour Les Dévastés de JJ Amaworo Wilson, Editions de L’Observatoire
(Traduction de l’Anglais Etats-Unis)
« Entre dystopie et utopie, ce roman nous raconte l’histoire de ces Dévastés, des sans abri, qui se réfugient dans un gratte-ciel délabré, où ils recréent leur propre univers qui leur permettra de remporter des victoires improbables. Dans ce texte riche et dense, Camille Nivelle fait preuve d’un talent de traducteur prometteur », indique Evelyne Châtelain, traductrice, membre du Comité
 

Grand prix SGDL de l'écriture radiophonique francophone

Pierre Lorquet, Luc Malghem, et Sabine Ringelheim, Requiem pour un bon élève.
Requiem pour un bon élève a été diffusée dans l'émission Par Ouï-dire, RTBF, janvier 2018. Martin Grenier est mort. Il s’est immolé par le feu, sur le parvis du Service Emploi Chômage. Martin y exerçait le métier de facilitateur, avant que cette fonction ne soit supprimée. 
Comment, pourquoi, au terme de quelle souffrance a-t-il commis l’irréparable ? Que voulait-il nous dire par son geste ? Et qui accuser ? L’émission « Le monde dans sa chute » renvient sur l’événement, en compagnie de la réalisatrice d’un film d’entreprise avorté dont Martin Grenier aurait dû être le centre. Mais rapidement l’émission déborde, des voix s’entrecroisent, se répondent, prennent leur envol, décrivant un monde tout droit venu d’un futur proche, pas forcément enviable. Nous voilà prévenus.
Christophe Deleu, auteur, professeur des Universités et directeur du Centre universitaire d'enseignement du journalisme, membre du Comité


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.