Poète officiel ? Ce n'est pas une vie : supprimez ce statut !

Clément Solym - 01.02.2009

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - poete - officiel - supprimer


Wendy Cope est définitivement très en vue pour remplacer Andrew Motion, l'actuel Poet Laureat, ou poète officiel, en Angleterre, mais cette dernière n'a jamais caché ce qu'elle pensait de ce poste. « Ridicule et archaïque » avait-elle lancé en juin dernier, alors que l'Angleterre apprenait au monde ébloui que le Poet Laureat pourrait être une femme, après 340 années de machisme.

Et alors que l'échéance se rapproche, Wendy poursuit sa campagne contre l'institution : selon elle, non seulement ce statut n'est pas une vie agréable pour un poète, mais surtout les exigences royales sont insupportables. D'ailleurs, pourquoi ne pas demander à un poète de faire des textes au besoin sur des événements publics, sans lui donner le titre de poète officiel ?

Et surtout, rien de bon ne peut arriver en poésie quand on parle de pièces de commande. Si Andrew Motion s'en est bien tiré et a travaillé dur, sans se perdre dans cette fonction, Wendy estime que la liberté de création disparaît sous contrainte du statut. Autant supprimer donc le titre de Poet Laureat...

Une suggestion entendue par la sainte famille royale, mais les traditions ont la peau dure outre-Atlantique et on ne fera pas disparaître ainsi cet héritage. De son côté, Andrew quittera la place en mars, avec un soupir de soulagement : « J'ai apprécié [ce que j'ai vécu]. Mais je suis impatient de profiter un peu plus de la paix et du respect de ma vie privée », expliquait-il en regrettant que sa vie privée ait grandement souffert de cette situation.