Pour 2009 Lire en fête va suivre une cure de rajeunissement

Clément Solym - 26.11.2008

Culture, Arts et Lettres - Salons - lire - fête - cure


Vingt ans, c'est encore la prime jeunesse, la fleur de l'âge, l'avenir qui s'ouvre devant soi. Mais voilà, la mode est au désoeuvrement et Lire en fête n'échappe pas aux mots (hum...) des adolescents... Ainsi, on propose de redynamiser cette célébration, qui subit de plein fouet de nombreux événements organisés un peu partout en France par le ministère de la Culture.

Et puis, Lire en fête coûte cher. Et l'État, en pleine période de réflexion sur les moyens de grappiller de l'argent considère d'un oeil suspicieux les 900.000 € dépensés, en regard du million que les autres événements, comme le Marathon des mots ou à Blois, les rendez-vous de l'histoire, occasionnent.

Même le CNL le constate : en trois ans, c'est une augmentation de plus de 20 % de son budget qui a eu lieu.

Voilà pourquoi lundi, le Conseil du livre, en séance plénière a décrété qu'un groupe de travail allait réfléchir. Il serait ainsi bon peut-être d'envisager de se rapprocher du ministère de Xavier Darcos, ou de tabler sur une autre date que celle aujourd'hui instituée, d'impliquer plus en avant les médias.

Du pain sur la planche, donc pour les membres de ce groupe, qui devront établir de nouvelles bases pour rajeunir une manifestation. Cette année 2008 avait pourtant été marquée par une franche réussite, avec presque 3 millions de personnes qui ont pris part au cours des trois journées, aux diverses manifestations.