Premio Strega : cette fois, la maison Einaudi annonce qu'elle ne viendra pas

Cécile Mazin - 25.03.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - premio Strega - Italie Goncourt - absence éditeurs


Définitivement le Premio Strega, le Goncourt italien, va vivre une année 2016 chaotique. Déjà, le Championnat d’Europe 2016 bouscule la date de remise du prix. Mais en soi, cette nouvelle serait presque accessoire. Les éditeurs du pays déplorent une compétition inégale, où l’on récompenserait les mêmes, d’une année sur l’autre. Ambiance, ambiance...

 

 

 

Le groupe Feltrinelli avait été le premier à grogner. Gianluca Foglia, son grand patron assurait : « Le prix Strega est, et demeure, le plus prestigieux prix national. Mais il doit être revisité. Les initiatives de ces dernières années ne suffisant pas. Il est impossible de rivaliser quand ce sont toujours les mêmes figures éditoriales qui l’emportent»

 

Dans les faits, et depuis sa création en 1947, le Strega a été remis à Mondadori (24 prix), Einaudi (14 prix), Rizzoli (11) et Bompiani (10). La protestation de la Feltrinelli pouvait s’entendre, avec ses cinq récompenses. Mais désormais, c’est la maison Einaudi – propriété de Mondadori – qui lance le même pavé, dans la même mare.

 

L’éditeur milanais rejoint les propos de son confrère de la Feltrinelli : Einaudi ne participera pas au 70e anniversaire du prix, explique Ernesto Franco, le directeur général. Cela se fait sans controverse ni polémique, assure-t-il : ce choix a déjà été fait au cours des années passées. D’ailleurs, la maison a remporté le prix deux années consécutives, avec La ferocia di Nicola Lagioia et Il desiderio di essere come tutti di Francesco Piccolo. 

 

Autrement dit, on ne se plaint pas, mais on ne vient quand même pas. La maison ne revendique aucun désaccord avec la Fondazione Bellonci, qui organise la remise du prix. « Cette année, nous avons décidé de ne pas y prendre part, et de nous préparer mieux en vue de l’année prochaine. Nous aimons participer et nous aimons gagner. » Rien de plus ?

 

Le 14 avril sera dans tous les cas annoncée la liste des 12 ouvrages admis à concourir.

 

(via Corriere della Sera)