Prix Alexandre Vialatte 2015 : bien des choses, mais un peu brèves

Cécile Mazin - 03.04.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Alexandre Vialatte - prix littéraire - récompense roman


L'édition 2015 du prix Alexandre Vialatte a récompensé Jacques-André Bertrand, et son roman publié aux éditions Julliard, Brève histoire des choses. Il est doté de 6105 €, qui représentent la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme et du fleuve Congo. Cherchez pas...

 

 

 

  

Ah, les choses ! Victor Hugo les a vues, Georges Perec leur a consacré un roman, Michel Foucault a prétendu connaître les mots pour les dire, et Francis Ponge en a pris son parti. Pourtant, la plupart de nos contemporains ne cessent de s'en débarrasser en organisant à longueur de dimanches de sinistres vide-greniers. Jacques A. Bertrand se devait d'attirer de nouveau notre attention sur cette espèce mystérieuse et muette qui nous tient néanmoins compagnie. 

Toutes choses prises dans le collimateur de son élégante circonspection et de son humour délectable se retrouvent marquées du sceau d'un style inimitable, fait d'une rigueur et d'une discipline dignes de celles des jeunes danseurs de l'Opéra. Travailler, pour aboutir à la phrase parfaite comme au geste parfait, sans que jamais le lecteur ne puisse deviner l'effort.

 

Retrouver Brève histoire des choses, en librairie

 

Le Prix Alexandre-Vialatte a été créé par Jean-Pierre Caillard (1946-2012), PDG du Groupe La Montagne/Centre-France, dans le cadre de 2011— Année Vialatte. Il est décerné, chaque année au printemps, et distingue « l'auteur d'un ouvrage de langue française, de parution récente, remarquable pour ses qualités stylistiques, son humour, son audace formelle, en écho à l'esprit de Vialatte ».