medias

Prix Apollinaire, le Goncourt de la poésie, remis à Jean-Claude Pirotte

- 04.11.2011

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Apollinaire - poésie - Jean-Claude Pirotte


Le prix Apollinaire fête cette année ses 70 ans. Il est le plus ancien en matière de poésie, et fut longtemps considéré comme l'équivalent du Goncourt pour la poésie. On compte en effet plusieurs membres de l'Académie Goncourt, dans son jury, Francis Carco, Hervé Bazin, Robert Sabatier ou Tahar Ben Jelloun.


Cette année, c'est Jean-Claude Pirotte qui a été primé, pour deux recueils, l'un publié au Castor astral, Cette âme perdue, et aux éditions Le Temps qu'il fait, Autres séjours.

 

Le prix lui sera remis le 16 novembre prochain.

 

Jean-Claude Pirotte, peintre et écrivain, chroniqueur et éditeur, est né à Namur en 1939. Avocat de 1964 à 1975, il est rayé de l'ordre pour un délit qu'il nie avoir commis (aide à la tentative d'évasion d'un de ses clients). Condamné, il s'enfuit en France, en Catalogne et dans le Val d'Aoste. Il mène alors une vie plus ou moins vagabonde jusqu'à la péremption de la peine en 1981, ce qui lui permet de vivre en liberté, notamment dans la province française et au Portugal. Il a publié une cinquantaine de livres, des articles, des poèmes et des préfaces. Peintre, il a aussi illustré différents ouvrages.

 

 

Le prix Apollinaire est présidé par Charles Dobzynski, et composé de personnalités du monde de la poésie : Marc Alyn, Marie-Claire Bancquart, Tahar Ben Jelloun, Zéno Bianu, Georges-Emmanuel Clancier, Philippe Delaveau, Ariane Dreyfus, Bernard Mazo, Jean Portante, Robert Sabatier, Jean-Pierre Siméon.

 

Voir aussi, sur Poézibao

 

Tous les livres de Jean-Claude Pirotte, sur Comparonet