Prix de Flore, première sélection : je vous ai apporté des bonbons

Clément Solym - 12.09.2012

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix de Flore - Saint-Germain - première sélection


Bon. Les prix prennent des couleurs, cette année, et voici qu'arrive la liste du Flore. Et qui dit Flore pense floral, fleuri et donc... bouquet. Evidemment. Restons donc dans la tonalité Brel et pour introduire cette liste du plus beigbedien des prix, on vous offre une petite douceur. Ou plusieurs, même.

 

Va falloir vous faire une raison

Parce que le Flore, c'est périssable

Bien qu'le p'tit blanc soit tellement bon [NdR : du blanc, en l'occurrence, un verre chaque jour de Puilly-fumé, en dotation]

Quoiqu'après 15, on soit plus présentable

 

Surtout quand on r'trouve des suçons

 

Mais va falloir te faire une raison

 

J'espère qu'tu seras pas vexé

Que Gallimard te dira rien

On n'ira pas voir passer l'train

Pour que t'évites de t'balancer

 

Quel beau dimanche pour la saison

Va falloir vous faire une raison

 

Si tu savais ce que je suis fier

Qu'tu sois pas pendu après ça

Les gens te regardent de travers

Y en a même qui rient derrière toi

 

Le monde est plein de polissons

 

Va falloir vous faire une raison

 ....

 

 

Le prix est également doté d'un petit chèque de 6150 €. Il sera remis le 8 novembre prochain. Quant à la liste des retenus, la voici : 

  • Carl Aderhold, Fermeture éclair (Lattès)
  • Pit Agarmen, La nuit a dévoré le monde (Robert Laffont)
  • Santiago Amigorena, La première défaite (P.O.L.)
  • Aurélien Bellanger, La théorie de l'information (Gallimard)
  • Anne Berest, Les patriarches (Grasset)
  • Oscar Coop-Phane, Zenith Hôtel (Finitude)
  • Philippe Djian, “Oh…” (Gallimard)
  • Stéphane Michaka, Ciseaux (Fayard)
  • Anne Serre, Petite table sois mise! (Verdier)
  • Marie Simon, Les pieds nus (Léo Scheer)