Cette année, le solstice d'hiver sera 'muy caliente' chez les auteurs

Cécile Mazin - 28.09.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix nouvelle érotique - avocats Diable écriture - concours


Ce 24 octobre, les auteurs seront mis à rude épreuve : Les avocats du Diable leur proposent toute une nuit d’écriture. Le concept est amusant, et le lauréat remportera 3000 € et l’occasion d’une résidence de trois semaines, à Vauvert. Le prix de la Nouvelle Erotique est lancé. Presque.

La présentation officielle se fera demain, mais le site des Avocats du Diable présente d’ores et déjà le concours. Il s’agit véritablement d’une expérimentation littéraire, avec la contrainte de l’écriture dans un temps restreint.

 

« Il est proposé aux auteurs participants de rédiger une nouvelle dans un temps restreint, la nuit la plus longue de l’année, celle du passage à l’heure d’hiver, le samedi 24 octobre à partir de 23 h 59. Les auteurs devront envoyer leur nouvelle au petit matin à 7 h, le dimanche 25 octobre. »

 

Mais la limite de temps n’est pas la seule : en effet, un contexte pour la situation, et un mot final, que tirera au hasard un huissier. Ces éléments « seront dévoilés dix minutes avant le top départ de la performance, par mail à tous les participants inscrits auprès des Avocats du Diable ». 

 

Les inscriptions sont réservées aux auteurs ayant déjà publié un ouvrage, mais sans réserve : numérique, papier, blog, etc. Il faudra écrire à cette adresse pour y prendre part.

 

 leprixdelanouvelleerotique@lesavocatsdudiable.com

 

« À travers ce concours, Les Avocats du Diable entendent renouer avec un genre littéraire ludique et raisonné, intellectualisé et subversif. La mise à nu de chaque auteur passera par l’esprit autant que par le corps et c’est la capacité à conjuguer ces deux éléments que le jury débattra lors des délibérations. À l’heure de la surexposition des corps, laissons la mécanique du texte libérer les énergies et ouvrir le compas des fantasmes... »

 

Érotique, donc, mais avant tout littérature. Le jury sera le suivant : 

 

Jacques-Olivier Liby, président des Avocats du Diable

Carole Chrétiennot, cofondatrice du Prix de Flore et de la Closerie des Lilas, coprésidente du prix

Jean-Pierre Chambon, psychanalyste, coprésident du prix

Marion Mazauric, directrice des éditions Au Diable vauvert

Franck Spengler, directeur des éditions Blanche

 

 

Le rendez-vous est déjà qualifié de démoniaque. Y'a plus qu'à...

 

 

 

L’association Les avocats du diable a été fondée en 2001, en même temps que la maison d’édition, Au diable vauvert. Elle s’est donné pour mission de « favoriser le développement du livre, de la littérature et de la lecture, en veillant au brassage culturel et à la mixité des publics de toutes origines, de la commune, du département, de la région et au-delà. Son action se place résolument sur le plan culturel et festif ».