Prix du livre juridique : droit d'auteur et jurisprudence administrative

Clément Solym - 23.10.2009

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix - livre - juridique


Dans le cadre du 1er Salon du livre juridique, organisé par le Cercle des Juristes et le conseil constitutionnel, le 17 octobre dernier, le prix du livre juridique a été remis dans deux catégories, nous informe L'association française de droit des médias et de la culture (AFDMC).
  • Premier prix du Livre juridique : Michel Vivant et Jean-Michel Bruguière, Droit d’auteur, Dalloz, 2009.
« Cette première édition comprend 800 pages qui apportent une vision pleinement contemporaine de la matière. Ce que nous appelions hier le droit de la propriété littéraire et artistique a considérablement évolué. Il est devenu un élément majeur d’une économie de l’immatériel. Cet ouvrage fait le point sur cette évolution. Il traite tant des contrats d’édition que des “licences libres”. Il aborde les problématiques communautaires et internationales. Bref, c’est un livre profondément actuel. Vous comprendrez que nous ayons été sensibles à cette modernité alors que nous avons lu ce livre entre les Lois Hadopi 1 et Hadopi 2 » (Extrait du discours prononcé par M. Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, président du Jury).
  • Prix spécial du Jury : Jean-François Théry, « Scènes de la jurisprudence administrative », LexisNexis-Litec.
« (…) Formidable livre, très original. Cet ouvrage publié chez LexisNexis, aux éditions Litec, est un album réunissant des résumés des décisions essentielles de la justice administrative et des dessins illustrant ces décisions. C’est un livre plein d’humour comme le montre par exemple le dessin des Dames Dol et Laurent qui se disaient “femmes galantes”. Cet ouvrage ne prétend pas à l’érudition des Grands Arrêts de la jurisprudence administrative même si Marceau Long, en le préfaçant, cautionne cette aventure de la plus belle manière. Moins savantes, ces scènes de la jurisprudence administrative sont en revanche un formidable outil de diffusion du droit » (Extrait du discours prononcé par M. Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel, président du Jury).