Prix du Livre Numérique : Alice, toujours au pays des merveilles

Julie Torterolo - 09.12.2015

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Livre numérique - Librinova - Diane de Selliers


Ce mardi 8 décembre, se déroulait dans l’incubateur de start-up, le Labo de l’édition, la quatrième édition du Prix du Livre Numérique. Deux récompenses étaient attendues : le Prix du Jury et le Prix des Lecteurs, chacun des deux entendant féliciter « les auteurs et éditeurs innovants ». C’est alors une version interactive et animée d’Alice au Pays des Merveilles, réalisée par Pat Andrea et publié chez les éditions Diane de Selliers, qui a reçu le Prix du jury. Les lecteurs se sont quant à eux mobilisés pour Les romans d’amour sont dangereux de Catherine Choupin, auteure auto-éditée par Librinova, petite nouvelle dans le numérique. 

 

Prix du livre numérique 2015

Les lauréats réunis (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Organisée par Youboox, la quatrième édition du Prix du Livre Numérique souhaite célébrer « la lecture en mobilité ainsi que l’innovation au coeur du monde du livre numérique ». Et à chaque récompense, son objectif. 

 

Pour le Prix des Lecteurs, chaque internaute était invité à voter du 15 septembre au 2 novembre pour le format court de leur choix. Le Prix du Jury  était soumis quant à lui à l’approbation des 7 membres du jury composé de l’auteur et présidente, Irène Frain, le journaliste de France Culture, Arnaud Laporte, la fondatrice d’IDBOOX, Elizabeth Sutton, l’écrivain Jean-Baptiste Gendarm, la Blogueuse Sabine Lauret, la Booktubeuse Tara Lennart et la directrice Générale Adjointe Pilotage de la Performance chez Clear Chanelle, Boutaina Araki. Cette seconde récompense entendait honorer une conception innovante qui propose une expérience de lecture originale, notamment par son enrichissement numérique. 

 

Prix du jury : Alice au Pays des Merveilles, illunimé par Pat Andréa

 

 

 

Et c’est bien pour son enrichissement et animation numérique qu’a été récompensé le livre numérique Alice aux pays des Merveilles, de Lewis Carroll (traduction Henri Parisot) illustré par Pat Andrea et publié aux éditions Diane de Selliers. « C’était avant tout un travail d’équipe. On a décidé d’extraire des images des 24 tableaux énormes de Pat Andréa, qui font tout de même 3 mètres sur 2. Les extraire afin de les animer et d’en faire un vrai livre d’animation », explique Felix Médioni, chargé de l’animation numérique.

 

Pour lui, c’est d’ailleurs ce genre de format qui sont l’avenir du livre numérique : « On devrait plutôt appeler cela des Rich média, c’est-à-dire que ça peut être à la fois un livre, un documentaire... Il va falloir dépasser le stade du livre. »

 


 

Prix des lecteurs : Les romans d'amour sont dangereux de Catherine Choupin

 

 

C’est ensuite Catherine Choupin, absente ce soir-là, pour Les romans d’amour sont dangereux qui a reçu les honneurs des internautes. Une récompense importante pour l’auteure qui a choisi l’auto-édition pour la proximité avec les lecteurs. « Pour Catherine, la découverte du livre numérique a été quelque chose d’incroyable, car elle a découvert qu’elle pouvait toucher énormément de lecteurs par ce biais. Elle avait déjà été publiée auparavant en papier chez un petit éditeur. Mais pour elle, l’auto-édition était une expérience nouvelle, et aussi celle du contact direct avec les lecteurs. Avoir le Prix des Lecteurs la touche tout particulièrement », explique Librinova à ActuaLitté. 

 


 

Une récompense qui sert également au rayonnement de cette nouvelle plateforme d’auto-édition. « On est très contente. Cela fait un an et demi qu’on existe avec cet objectif depuis le début : montrer que l’auto-édition n’est pas incompatible avec l’édition. Qu’il y a dans l’auto-édition de très bons auteurs et qu’on peut les emmener loin. Ainsi quand ça marche en numérique, on accompagne les auteurs jusqu’à la signature d’un contrat d’édition chez un éditeur.

 

Il y aussi l’idée de remettre le lecteur au cœur du processus de décision, que ce soit le lecteur qui dise ce livre me plaît et qu’ensuite ce dernier puisse continuer à avoir une vie. Je pense d’ailleurs que ce prix va donner une nouvelle vie au livre de Catherine. »