Prix Femina : 11 romans français, 10 romans étrangers et 13 essais

Antoine Oury - 09.10.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Femina romans - Femina prix selection - Femina prix litteraire


Le jury féminin du Prix Femina a révélé sa deuxième sélection de romans français et étrangers pour l'édition 2019 de la récompense, retenant 11 romans français et 10 romans étrangers, n'éliminant ainsi qu'un titre au sein de ces derniers. Une liste de 13 essais a également été dévoilée. Les trois prix seront décernés le 5 novembre prochain.




Romans français :

Nathacha Appanah, Le ciel par-dessus le toit (Gallimard)
Dominique Barbéris, Un dimanche à Ville-d'Avray (Arléa)
Michael Ferrier, Scrabble (Mercure de France)
Claudie Hunzinger, Les grands cerfs (Grasset)
Victor Jestin, La Chaleur (Flammarion)
Luc Lang, La tentation (Stock)
Victoria Mas, Le bal des folles (Albin Michel)
Sylvain Prudhomme, Par les routes (Gallimard)
Alexis Ragougneau, Opus 77 (Viviane Hamy)
Monica Sabolo, Eden (Gallimard)
Karine Tuil, Les choses humaines (Gallimard)

Romans étrangers :

Ahmet Altan, Je ne reverrai plus le monde, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes
Giosuè Calaciura, Borgo Vecchio, traduit de l'italien par Lise Chapuis (Notabilia)
Jonathan Coe, Le coeur de l'Angleterre, traduit de l'anglais par Josée Kamoun (Gallimard)
Diana Evans, Ordinary People, traduit de l'anglais par Karine Guerre (Globe)
Arno Geiger, Le grand royaume des ombres, traduit de l'allemand (Autriche) par Olivier Le Lay (Gallimard)
Chris Kraus, La fabrique des salauds, traduit de l'allemand par Rose Labourie (Belfond)
Sigrid Nunez, L'ami, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Mathilde Bach (Stock)
Edna O'Brien, Girl, traduit de l'anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat (Sabine Wespieser)
Paolo Rumiz, Appia, traduit de l'italien par Béatrice Vierne (Arthaud)
Manuel Vilas, Ordesa, traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon (Éditions du Sous-Sol)

Essais :

Véronique Blanchard, Vagabondes, voleuses, vicieuses (François Bourin)
Jean-Michel Delacomptée, La Bruyère, portrait de nous-mêmes (Robert Laffont)
Michel Desmurget, La fabrique du crétin digital (Seuil)
Romain Graziani, L'usage du vide (Gallimard)
Yannick Haenel, La solitude du Caravage (Fayard)
Frédéric Joly, La langue confisquée (Premier parallèle)
Emmanuelle Lambert, Giono furioso (Stock)
Bertrand Leclair, Débuter, comment c'est (Agora poche)
Bulle Ogier et Anne Diatkine, J'ai oublié (Seuil)
Manon Ott, De cendres et de braises (Anamosa)
Emmanuel Ruben, Sur la route du Danube (Rivages)
Martin de la Soudière, Arpenter le paysage (Anamosa)
Anne-Marie Thiesse, La fabrique de l'écrivain national (Gallimard)

Notons les apparitions de Jonathan Coe et Diana Evans dans la sélection des romans étrangers. 

L’année dernière, Philippe Lançon avait été couronné pour son roman Le lambeau, Alice McDermott avait reçu le Prix Femina étranger pour La neuvième heure, traduit par Cécile Arnaud, quand Élisabeth de Fontenay avait remporté le Prix Essai pour Gaspard de la nuit.

Dossier - Les prix et les romans de la rentrée littéraire 2019

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires
Pas un maghrébin ,encore moins un nord africain et pas du tout d'arabe oriental ....francophone dans le lot offshore !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.