medias

Prix Fémina 2018 : romans, essais, qui reste dans la seconde sélection ?

Cécile Mazin - 07.10.2018

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix Fémina 2018 - romans essais sélection - prix littéraire rentrée


Tombée en fin de semaine, la nouvelle sélection du prix Femina 2018 sera encore réduite le 24 octobre prochain avec le troisième et dernier coup de rabot. En attendant les lauréats qui seront désignés ce 5 novembre, que reste-t-il ? Eh bien, de nouveaux entrants.

 


 

En effet, deux nouvelles têtes figurent désormais dans la sélection des romans français et étrangers. La première est Fanny Taillandier, chez Seuil, et Davide Enia chez Albin Michel. 

 

Du reste, la deuxième sélection ne manque pas d’intérêt. Du tout. Le livre de David Diop, s’il n’a pas encore été découvert, mériterait bien toute votre attention…

 

Romans français :


Emmanuelle Bayamack-Tam, Arcadie (P.O.L)

Yves Bichet, Trois enfants du tumulte (Mercure de France)

Isabelle Desesquelles, Je voudrais que la nuit me prenne (Belfond)

Régine Detambel, Platine (Actes Sud)

David Diop, Frère d'âme (Seuil)

Michaël Ferrier, François, portrait d'un absent (Gallimard)

Pierre Guyotat, Idiotie (Grasset)

Philippe Lançon, Le lambeau (Gallimard)

Fanny Taillandier, Par les écrans du monde (Seuil)

Tiffany Tavernier, Roissy (Sabine Wespieser)

 

Romans étrangers:


Marco Balzano, Je reste ici, traduit de l'italien par Nathalie Bauer, (Philippe Rey)

Stefan Brijs, Taxi Curaçao, traduit du néerlandais (Belgique) par Daniel Cunin (Héloïse d'Ormesson)

Javier Cercas Le monarque des ombres, traduit de l'espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon  (Actes Sud)

György Dragoman, Le bûcher, traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly (Gallimard)

Davide Enia, La loi de la mer, traduit de l'italien par Françoise Brun (Albin Michel)

Stefan Hertmans, Le coeur converti, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)

Alice McDermott, La neuvième heure, traduit de l'anglais (États-Unis) par Cécile Arnaud (La Table Ronde)

Itamar Orlev, Voyou, traduit de l'hébreu par Laurence Sendrowicz (Seuil)

Gabriel Tallent, My Absolute Darling, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Laura Derajinski (Gallmeister)

Samar Yazbek, La marcheuse, traduit de l'arabe (Syrie) par Khaled Osman (Stock)

 

Essais :


Antoine de Baecque, Histoire des crétins des Alpes (Vuibert)

Stéphane Beaud, La France des Belhoumi (La Découverte)

René de Ceccatty, Elsa Morante: une vie pour la littérature (Taillandier)

François Dosse, La saga des intellectuels français (Gallimard)

Marc Dugain, Intérieur jour (Robert Laffont)

Colette Fellous, Camille Claudel (Fayard)

Élisabeth de Fontenay, Gaspard de la nuit (Stock)

Thierry Illouz, Même les monstres (L'Iconoclaste)

Laurent Nunez, Il nous faudrait des mots nouveaux (Le Cerf)

Jean-Claude Perrier, La nostalgie des pays perdus (Le Cerf)

Dominique Schnapper, La citoyenneté à l'épreuve: la démocratie et les juifs (Gallimard)

Stephen Smith, La ruée vers l'Europe (Grasset)

Marc Weitzmann, Un temps pour haïr (Grasset)


 

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.