Prix Goncourt 2013 à Pierre Lemaître, Au revoir là-haut

Cécile Mazin - 04.11.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix Goncourt - prix littéraire - récompense


Et voilà :  le prix Goncourt est annoncé, et lance donc la vague des prix littéraires de l'automne. Avec en moyenne 400.000 ventes réalisées, le prix assure une  véritable manne financière à son auteur et son éditeur. Sachant qu'en 1903, le prix n'avait que peu d'intérêt pour les journalistes, aujourd'hui, c'est un véritable engouement qu'il suscite. 

 

 

Piere Lemaître

 

 

Plus précisément, c'est entre 300 et 400.000 exemplaires du Goncourt que l'éditeur va fournir, soit un chiffre d'affaires de 6 à 8 millions € - paradoxe, puisque l'auteur ne touchera que 10 € de dotation. Le plus grand succès commercial avait été connu par l'Amant, de Marguerite Duras, en 1984, qui était publiée par les Editions de Minuit.

 

Cette année, les deux lauréats potentiels venaient de maisons radicalement différentes : d'un côté, Pierre Lemaître chez Albin Michel, Au revoir là-haut, de l'autre Jean-Philippe Toussaint, aux Éditions de Minuit, Nue

 

Et c'est au premier que l'Académie aura donc décidé de rendre hommage. Un choix intéressant, en termes stratégiques. À cette heure, le livre de Pierre Lemaître s'est déjà écoulé à plus de 33.000 exemplaires, selon les données de Edistat. Toutefois, on parle de plus de 80.000 exemplaires écoulés dans la presse (avec ou sans les retours, c'est toujours la question). Toussaint, pour sa part, a vendu plus de 26.000 exemplaires, toujours selon les données Edistat. 

 

Mais si dans le premier cas, on récompense un bon raconteur d'histoire, l'attribution du Goncourt à Toussaint aurait été une véritable récompense à une oeuvre littéraire. En outre, les ventes de Lemaître sont montées assez haut, mais redescendent bien moins rapidement que celles de Toussaint, tous deux étant largement poussés par les librairies. Récompenser un gros éditeur comme Albin Michel est une option plus populaire, de la part du Goncourt. Toussaint n'aurait cependant pas démérité. L'Académie semble cependant privilégier un auteur avec un certain nombre de ventes à son actif...

 

C'est au 12e tour que Pierre Lemaître aura remporté le prix, contre Arden, le livre de Frédéric Verger, chez Gallimard. En attendant, voici les bonnes feuilles du Goncourt 2013, à retrouver dans notre librairie, avec Chapitre.com