Prix littérature-monde : Carole Zalberg et Joseph Boyden

Cécile Mazin - 02.06.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Littérature-monde - récompense littéraire - Carole Zalberg


Six années après l'émergence en France et dans le monde du concept de « littérature-monde », l'association Étonnants Voyageurs et l'Agence Française de Développement se sont associées afin de créer le prix Littérature-monde dont le jury est composé des écrivains Paule Constant, Ananda Devi, Nancy Huston, Dany Laferrière, Michel Le Bris, Atiq Rahimi, Jean Rouaud et Boualem Sansal.

 

 

 

 

Réuni à Paris, le jury a choisi de décerner le premier prix Littérature-monde à Carole Zalberg pour son ouvrage Feu pour feu (Actes Sud) paru en janvier dernier. Le premier prix Littérature-monde étranger revient quant à lui à l'écrivain canadien Joseph Boyden pour son ouvrage Dans le grand cercle du monde (Albin Michel) paru en mars 2014. « Deux œuvres qui parlent du monde et qui parlent au monde avec une même puissance, l'une dans une concision ciselée et l'autre avec une ampleur maîtrisée » a précisé Ananda Devi, présidente du jury.

 

Les prix Littérature-monde 2014 seront remis à leurs deux lauréats le samedi 7 juin à 14h au Café littéraire du festival Saint-Malo Étonnants Voyageurs (7-9 juin 2014). Chaque prix — l'un destiné à un ouvrage écrit en français, l'autre à un roman traduit — est doté de 3.000 € par l'Agence Française de Développement. Leurs lauréats sont choisis parmi les écrivains ayant publié en France dans les douze mois précédents la remise des prix. 

 

« Le jury a aussi été sensible au remarquable premier roman de NoViolet Bulawayao, Il nous faut de nouveaux noms. Ce jeune auteur originaire du Zimbabwe nous fait vivre un pays en délitement à travers le regard d'une petite fille, Chérie. Dans une langue maîtrisée et inventive, où le tragique du quotidien se mêle à l'absurde, NoViolet Bulawayo nous livre une réflexion qui dépasse les frontières de son pays pour nous entraîner sur la route de l'exil et du déracinement. »