Prix mondial de la Fondation del Duca attribué à Robert Darnton

Cécile Mazin - 22.04.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Robert Darnton - Institut de France - récompense


Le professeur Robert Darnton, qui dirige la Bibliothèque de l'Université de Harvard, vient de recevoir le prix mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca, pour cette édition 2013. L'homme, spécialisé dans le Siècle des Lumières, en Europe, recevra une dotation de 300.000 €.

 

 

Denis Diderot plaque - 3 rue de l'Estrapade, Paris 5

Monceau, (CC BY 2.0)

 

 

Selon l'Institut de France : 

La Fondation Simone et Cino del Duca a pour but de favoriser la recherche pour lutter contre les maux dont souffre l'humanité, tels que notamment le cancer, la leucémie, les maladies cardiaques, les handicaps physiques et mentaux, la famine et la surpopulation. Elle assure la conservation, la mise en valeur et l'enrichissement du milieu naturel et du patrimoine scientifique et culturel de l'homme.

 

Ainsi, dans le cadre de son prix, elle se charge de récompenser le professeur Darnton « pour ses recherches sur l'histoire du livre ainsi que ses différentes initiatives en faveur de la diffusion de notre patrimoine culturel sur internet », note-t-on dans un communiqué. 

 

Le 5 juin prochain, le professeur Darnton sera reçu sous la Coupole de l'Institut, pour recevoir son prix. 

 

Pour mémoire, le Pr Darnton est également à l'origine de la création de la Digital Public Library of America, une institution numérique qui a ouvert ses portes la semaine passée. Cette solution publique succède aux velléités de Google sur la numérisation du patrimoine américain : « Les gens ont dit que la DPLA, c'était Google Books en bien. Google Books a été poursuivi et le règlement proposé a été rejeté, le projet est donc sur la touche. Nous profitons de l'excellent travail des archives et des musées, ce sera bien plus qu'un lot de livres », assurait un membre du conseil d'administration de la DPLA, John Palfrey, professeur de droit.

 

En outre, Robert Darnton avait été évoqué dans le cadre des accords BnF passés avec les sociétés de numérisation. L'ADBU, qui avait fermement condamné ces accords soulignait que le professeur avait largement pris position. Ainsi « l'acquisition et la conservation sur plusieurs siècles de documents de toute sorte constituent pour la communauté un investissement financier tel qu'il justifie un financement public de la numérisation, marginal au regard des coûts antérieurement supportés au nom d'idéaux qui restent plus que jamais d'actualité ». 

 

 

 

 

 

 

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.