Prix Prince Pierre de Monaco : Linda Lê et Georges Didi-Huberman distingués

Clara Vincent - 16.10.2019

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix littéraire 2019 - Prix Prince Pierre de Monaco - sélection livres prix


En présence de Son Altesse Royale la Princesse de Hanovre, la Présidente de la Fondation Prince Pierre de Monaco et des membres du Conseil Littéraire, ainsi que du maître de cérémonie Arnaud Merlin, la Fondation Prince Pierre de Monaco vient de révéler ses prix littéraires pour cette édition 2019.
 


Créé en 1951, Le Prix Littéraire Prince Pierre de Monaco honore chaque année, sur proposition du Conseil Littéraire, un écrivain d'expression française de renom pour l'ensemble de son œuvre. Il est doté d'un prix de 25.000 €.

Après une première sélection révélée en mai dernier, le prix revient à Linda Lê. Née au Vietnam en 1963, l’écrivaine est arrivé en France en 1977, où elle entame des études de lettres à la Sorbonne. 

Son premier roman, Un si tendre vampire, paraît en 1986 à La Table Ronde. Ses publications suivantes (romans, nouvelles et essais) seront par la suite principalement publiées aux Éditions Christian Bourgois, dont elle est aujourd’hui l’une des figures de proue en littérature française contemporaine. 

En parallèle de sa carrière d’écrivain, Linda Lê est également critique au Magazine Littéraire et préfacière. Son oeuvre a été traduite en anglais, néerlandais et portugais. 
 

Lauréat de La bourse de la découverte


Créée en 2001, la Bourse de la découverte récompense un jeune écrivain francophone pour son premier ouvrage de fiction. Dotée par la Fondation Princesse Grace. Cette bourse est d'un montant de 12.000 €.  

Elle a été remise à Grégory Le Floch pour son livre Dans la forêt du hameau de Hardt, paru aux Éditions de l'Ogre cette année. Grégory Le Floch est né en 1986, il est professeur de Lettres et vit actuellement à Paris.

Le résumé du livre: 
 

Thriller psychologique à la fièvre dostoïevskienne,  "Dans la forêt du hameau de Hardt"  met en scène la difficulté de dire l'horreur. Plongé en apnée, ou au contraire hoquetant au rythme de phrases souffles, le narrateur nous entraîne jusqu'au cœur le plus obscur de sa confession. Un jeune homme fuit la France vers l'Allemagne pour se réfugier à la lisière de la forêt dans le petit hameau de Hardt. Il fuit un événement traumatique dont il peine à restituer le fil. Alors qu'il était en vacances avec un ami, ce dernier est mort dans des circonstances troubles. Depuis son refuge, il tente de digérer les événements et de trouver un équilibre à travers la poursuite de son étude de l'œuvre de Thomas Mann. Il tente de dire, de trouver les mots pour décrire ce qu'il s'est passé. Mais tout bascule lorsque la mère de son ami retrouve sa trace et frappe à sa porte.
Le premier roman de Grégory Le Floch nous entraîne dans une cavale psychologique frénétique, dont l'issue ne saurait être autre que l'énonciation de la vérité, aussi insupportable soit-elle.

 

Le coup de coeur des lycéens


Créé en 2007, en collaboration avec la Direction de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, ce prix est décerné par un jury de lycéens de la Principauté parmi une sélection d'ouvrages répondant aux mêmes critères que ceux de la Bourse de la Découverte. Il est doté, par la Fondation Princesse Grace, d'un prix de 6000 €.

Il a été décerné  à Aurélie Razimbaud, pour Une vie de pierres chaudes, paru chez Albin Michel en 2018. Aurélie Razimbaud est née à Aix-en-Provence et travaille depuis près de dix ans au service de différents éditeurs de littérature et d'art. Elle est aujourd'hui directrice d'une galerie parisienne spécialisée en photographie.

Le résumé du livre : 
 

« La guerre, non, la guerre n'a rien d'essentiel ; les choses essentielles sont le vent, le goût des pierres chaudes, le soleil, les ailes des oiseaux, les cris des enfants sur la plage. » Qu'est-ce qui brille à la même hauteur que le soleil ? L'amour ou lamort ? Dans ce récit enfiévré, qui raconte l'Algérie avant, pendant et après l'indépendance, Aurélie Razimbaud tisse les liens subtils et poignants entre l'amour et l'abandon. Qu'il s'agisse des pays ou des êtres, comment aller dans le sens d'une réconciliation, comment panser les plaies, comment éviter qu'elles ne s'ouvrent ? L'indépendance d'un pays, les liens d'un homme, des histoires qui se croisent : un premier roman porté par le souffle tiède de la Méditerranée, une mer-maîtresse en coups de théâtre.


Enfin, le Prix de la Principauté récompense Georges Didi-Huberman pour l'ensemble de son œuvre philosophique. Ce prix est décerné conjointement par les Rencontres Philosophiques et la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Retrouvez la liste des prix littéraires français et francophones


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.