Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Prix Russophonie 2014 : essais et policier à l'honneur

Nicolas Gary - 11.11.2013

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - prix russophonie - récompense - essais


Après la poésie l'an passé, ce sont cette année les essais et un roman policier qui sont à l'honneur du 8e prix Russophonie.

 

 

 

 

Créé en 2006 par l'Association France-Oural et la Fondation Eltsine, le prix Russophonie récompense la meilleure traduction du russe vers le français d'une œuvre écrite originellement en russe, quelle que soit la nationalité de l'auteur ou de l'éditeur. Il est doté d'une récompense financière et le traducteur se voit également remettre une sculpture originale.

 

C'est le 1e février 2013, lors des Journées du livre russe et des littératures russophones, à la Mairie du Ve arrondissement que le jury, composé d'Evgueni Bounimovitch,  Agnès Desarthe, Gérard Conio, Françoise Genevray et Irène Sokologorsky dévoilera le nom de la (ou du ) lauréat(e) .

 

 

Le jury a retenu les traductions de :

 

-       Marina Berger pour Le Style et l'époque de Moisseï Guinzbourg, éditions Infolio ;

-       Yves Gauthier pour Ciel orange d'Andreï Rubanov, édition Ombres noires ;

-       Luba Jurgenson pour Le Livre du retour de Julius Margolin, éditions Le Bruit du temps ; 

-       Nina Kéhayan pour Portrait critique de la Russie de Dina Khapaeva, éditions de L'aube ;

-       Françoise Lhoest pour Lettres des Solovki, éditions de l'Âge d'homme ;