Quai Des Bulles : Néjib, consacré Révélation jeune talent BD 2016

Florent D. - 29.10.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - festival Quai Des Bulles - révélation jeune talent - bande dessinée Nejib


Le festival Quai des Bulles qui se déroule à Saint-Malo du 28 au 30 octobre vient de consacrer Néjib, en tant que révélation jeune talent. L’ADAGP lui a décernéce prix, dans le cadre de la manifestation.

 

 

 

La récompense fait suite à la Révélation Jeunes Talents Arts Plastiques remise au Salon de Montrouge en mai dernier, la Révélation Jeunes Talents Livre d’Artiste lors du salon MAD le 30 septembre, et la Révélation Jeunes Talents Art Numérique – Art Vidéo décernée le 7 octobre dans le cadre de l’exposition « Panorama 18 » au Fresnoy/

 

Ce prix vise à valoriser et à encourager le travail des jeunes auteurs de bandes dessinées. Il récompense un auteur européen ayant publié au maximum trois albums, dont un entre le 1er juin 2015 et le 31 mai 2016.

                       

Le jury, coprésidé par Hervé Di Rosa (artiste) et Meret Meyer (vice-présidente du comité Marc Chagall) et composé d’Étienne Davodeau (artiste), de Pili Muñoz (directrice de la Maison des auteurs d’Angoulême) et de Jean-Christophe Ogier (journaliste à France-Info), a tenu à distinguer pour cette première édition Néjib pour l’album Stupor mundi/Gallimard.

 

Le jury a salué la richesse de l’épure, le travail sur la couleur en aplats minimalistes, d’une apparente simplicité, mais maîtrisés avec intelligence.

 

L’efficacité narrative, le rythme soutenu, le dessin clair au service d’un propos ambitieux avec des préoccupations contemporaines et la conception d’une couverture en cohérence avec le contenu, démontrent une réflexion de l’auteur « en image » sur l’histoire de l’Image et de sa place dans la société.  

 

 

 

 

Le lauréat recevra une dotation de l’ADAGP et aura son portrait filmé par Arte et diffusé sur le site d’Arte Créative.

 

Né en Tunisie en 1976, Néjib suit une formation de graphiste aux Arts-Déco de Paris. Depuis 2000, il travaille comme graphiste dans l’édition. Il publie en 2010 son premier livre pour enfants, « L’Abécédaire zoométrique ». Il signe avec « Haddon Hall - Quand David inventa Bowie » sa première bande dessinée.