Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Quand Donald Trump devient le méchant de James Bond

Elodie Pinguet - 01.02.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - James Bond 007 - méchant Donald Trump - écriture scénario


Les scénaristes des aventures de James Bond, Neal Purvis et Robert Wade, se sont confiés sur leurs difficultés à écrire la suite de la franchise. Un problème qui, selon eu, serait dû au climat politique actuel et l'arrivée de Donald Trump au pouvoir. Difficile, dans ces conditions, de trouver meilleur profil pour un super méchant.

 

James Bond et Q, Spectre (2015)

 

 

Depuis 1962 et Sean Connery, les aventures de l’agent 007 se succèdent dans les salles obscures. En 1999, le film Le monde ne suffit pas voit s’associer à la franchise deux nouveaux scénaristes : Neal Purvis et Robert Wade. Et après six films dont le dernier en date est Spectre (2015), les deux hommes sont incertains quant à la suite des événements.

 

Pourtant un 25e film devait à l’origine voir le jour en 2018. Mais depuis Daniel Craig hésitait à reprendre la casquette de l’agent secret et maintenant ce sont des histoires politiques qui entrent en jeu.

 

Dans une interview accordée au Telegraph, les deux scénaristes ont mis en avant une évolution du monde due au nouveau président des États-Unis : « Avec des gens comme Donald Trump, le méchant Bond est devenu une réalité. Donc quand ils vont en faire un autre, il sera intéressant de voir comment ils vont gérer le fait que le monde est devenu une fiction. »

 

La réalité serait donc clairement en train de dépasser la fiction, rendant ardue la tâche des scénaristes : « Je ne suis pas sûr de savoir comment vous pouvez écrire un film de James Bond maintenant. À chaque fois vous devez raconter quelque chose sur la place de Bond dans le monde, ce qui signifie la place de l’Angleterre dans le monde. Maintenant cela devient délicat. »

 

En effet, les films concernant l’agent 007 se situent généralement dans l’air du temps. Reste à savoir si le prochain adversaire de James Bond sera semblable au nouveau président américain. 

 

Mais avant ça, il faudra un nouveau réalisateur pour la franchise, Sam Mendes ayant décidé d’abandonner l’aventure. Et s’il s’avère que Daniel Craig renonce pour de bon, c’est un nouvel agent secret qui devra être déniché. Mais de ce côté-là, rien n'est sûr, on n'abandonne pas sans regrets le « meilleur rôle du monde ».

 

Aucune précision n’a encore été faite sur l’avenir du film. Toujours est-il que les producteurs devront faire preuve de réflexion s’ils veulent battre le box-office de Spectre et surtout de Skyfall qui a récolté plus d’un milliard de dollars.

 

 

Via MoviePilot