Quand la BD faisait son entrée au Tate Modern

Xavier S. Thomann - 16.02.2013

Culture, Arts et Lettres - Expositions - Roy Liechtenstien - BD - Pop Art


Aujourd'hui, le pop art ne choque plus grand monde, c'est même devenu un conformisme à sa manière. Pourtant, en 1966, acheter un tableau de Roy Lichtenstein n'allait pas de soi, surtout quand il était question de sortir le chéquier pour une vignette de BD géante. 

 

 

Roy Lichtenstein

Urbanowicz, (CC BY 2.0)

 

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que tous les administrateurs du célèbre musée londonien n'étaient pas d'accord pour débourser 4,000 livres de l'époque pour pouvoir accrocher le non moins célèbre Whaam ! de Lichtenstein aux cimaises de l'institution. Trop avant-gardiste pour certains, une vulgaire vignette pour d'autres. Les choses ont bien changé depuis, la toile est devenue une référence de l'art du XXe siècle. 

 

Il s'agit de la fameuse toile où l'on voit deux avions de chasse, l'un d'eux venait de porter un coup fatal au second. Le mot Whaam! prend une place importante dans le tableau. 

 

Les artistes Barbara Hepworth et Andrew Forge, ainsi que le critique Herbert Read n'entendaient pas cette acquisition d'un bon oeil. Read parlait de l'éventuel achat comme « tout simplement n'importe quoi ». Ce qui n'a pas empêché Richard Morphet d'avoir le dernier mot dans l'histoire. Tant mieux pour le musée : les tableaux de l'artiste se vendent maintenant aux alentours de 40 millions de dollars pièce, minimum. 

 

Le grand public n'était pas non plus très convaincu par le travail de l'Américain, avant de réviser son avis assez rapidement. En 1967, l'expo Lichtenstein à la Tate réunit 52,000 visiteurs en l'espace d'un mois. 

 

Du reste, les oeuvres des années 1960 de l'artiste font l'objet d'une rétrospective à la Tate Modern, du 21 février au 27 mai. Mais vous n'aurez pas besoin de traverser la manche pour admirer son oeuvre : l'expo viendra à Paris, au centre Pompidou, dès le 3 juillet et sera visible jusqu'au 4 novembre 2013. Ce sera l'occasion de découvrir des travaux moins connus que Whaam!