Quand Whedon préparait Avengers avec Shakespeare

- 07.06.2013

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - adaptation cinéma - Buffy - pièce de théâtre


Qu'ils soient affublés de cape ou de jogging de tueuses de vampires, les super héros ne font pas tout dans l'univers de Joss Whedon. À l'occasion d'un vingtième anniversaire de mariage célébré en Italie, la femme du réalisateur, charmée peut-être par les décors de la Renaissance, l'invite à faire le grand saut. Une adaptation fidèle de la pièce de Shakespeare en noir et blanc, respectant le texte du barde, mais transposé aux décors contemporains de la Californie.

 

 

 

 

L'idée n'était pas nouvelle pour le papa des Vengeurs en cinéma. Une vieille marotte qu'il aimerait produire avec ses acteurs fétiches. Sa compagne, lui offre à son tour un cadeau sous la forme d'une belle séance de persuasion. « Nous sommes prêts. Nous avons notre micro-studio d'installé [Bellwether qu'ils ont fondé ensemble, ndlr]. Tu as les équipes et le casting. L'emplacement est bon marché . » « Et Venise ne sombrera pas sous les flots demain », finit-elle de convaincre son réalisateur de mari.

 

Au final, le film prendra les allures d'une fabrication artisanale puisque l'adaptation de 108 minutes sera tournée dans la maison de Whedon à Santa Monica, sur seulement 12 jours de congé. Au casting on retrouve des acteurs qu'il a fait jouer soit sur Avengers ou longtemps auparavant sur Buffy et ses spin-offs. Une pause dans la conception de blocksbusters qu'il qualifie comme « un retour à l'essentiel de ma vie de conteur ».

 

De quoi aborder le tournage du fructueux Avengers avec la fraîcheur des projets d'auteurs rondement mondés. Avec le recul, Whedon associe la réussite du film Marvel a cette respiration. Aujourd'hui que le papa de Buffy prépare la suite d'Avengers, l'homme n'a pas dit s'il réitérait l'aventure d'un sprint cinématographique. Projeté en avant-première au festival de Toronto, ce Beaucoup de bruit pour rien, sort ce vendredi en avant-première.