Que reste-t-il de Deadpool si l'on supprime les scènes violentes ou sexuelles ?

Camille Cornu - 12.02.2016

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Deadpool film - Censure chine inde - Deadpool censure


Si le dernier Marvel, Deadpool, connaît un excellent démarrage en France en se plaçant dès sa sortie en tête du box-office, ça ne risque pas d'être le cas dans tous les pays. Ses scènes de nudité, son langage cru et sa violence lui ont valu d'être censuré en Chine et édulcoré en Inde.

 

 

 

L’année dernière, le réalisateur Tim Miller avait promis qu’il ne freinerait pas la nature pansexuelle du héros, en s’attendant à devoir faire face à des risques de censure : « Il y a des moments pendant le tournage où vous vous dites que c’est un peu excessif. C’est un film adapté d’un comics. Est-ce qu’on va s’en sortir avec ça? Mais jusqu’ici, ça va », avait-il confié au Guardian

 

Le film a finalement été classé « R » aux États-Unis (les moins de 17 ans ne pouvant venir qu’accompagnés d’un adulte), et a été interdit en Chine. Le film aurait pu connaître le même sort en Inde où il sortira tout de même, dans une version réservée aux adultes et un peu plus soft... Mais que reste-t-il du film si on lui retire ses scènes de violence, de nudité ou au langage trop cru ?

 

Le responsable de la censure, Pahlaj Nihalani, a assuré que les sept coupes effectuées ne nuiraient pas à la compréhension : « Nous avons fait de coupes très générales. Si vous regardez ce qui est arrivé au film en Chine, il a apparemment été censuré parce que le nombre de coupes ne permettait plus de suivre l’histoire. Je peux vous assurer que le nombre de coupes que nous avons faites n’affecte pas du tout l’histoire. »

 

Pour vous faire une idée de ce à quoi le film va ressembler en Inde, vous pouvez déjà regarder la bande-annonce : 

 

 

Considérant que la majorité des scènes étaient faites de violence et de nudité, l’acteur principal Ryan Reynolds a considéré qu’il était impossible d’effectuer des coupes qui ne portent pas atteinte à l’intégrité du film : « Je veux dire, vous l’avez vu. Ce serait un film très court », confiait-il à ComicBook

 

L’équipe du film est pourtant loin de se laisser décourager et travaille déjà à une suite.