Quimper hisse les littératures française et bretonne au sommet

Cécile Mazin - 02.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix littéraire ville Quimper - breton langue livres - lecture


Attentive aux difficultés rencontrées à l’heure actuelle par la filière éditoriale et le monde du livre, la ville de Quimper a décidé de créer un prix littéraire destiné à encourager et à valoriser la création artistique dans ce domaine. Deux récompenses seront décernées : la première est destinée à couronner une œuvre littéraire de fiction éditée en 2015 en langue française, et la seconde sera attribuée à une œuvre de fiction en langue bretonne encore non publiée. Chaque lauréat recevra un prix de 1500 €.

 

 

 

La thématique retenue est celle de la ville, réelle ou imaginaire, comme sujet ou comme personnage singulier. Il s’agit d’un thème inédit dans le paysage des prix littéraires en France comme à l’étranger, alors que la ville tient une place souvent essentielle dans nombre d’œuvres. Deux jurys ont été constitués, regroupant des personnalités fortement liées à la culture et à l’écriture. L'incription se fait du 31 mai 2016 au 31 décembre 2016 auprès de monsieur le maire de la Ville de Quimper

 

Le jury chargé de choisir un ouvrage en français :

  • Eric Auphan, enseignant
  • Véronique Blanc, libraire
  • Florence Piriou, directrice adjointe de la Sofia
  • Renée Venneguès, enseignante et présidente du Théâtre de Cornouaille, scène nationale de Quimper.

Le jury se réunit fin avril pour délibérer et choisir un lauréat au sein d’une sélection de sept ouvrages retenus à partir d’une liste proposée par les bibliothécaires des médiathèques de Quimper Communauté.

 

Les ouvrages présélectionnés :

  • L’orage, de Clara Arnaud – Gaïa Editions
  • Paris, ma grand’ville, de Roger Grenier – Editions Gallimard
  • Nuits tranquilles à Belém, de Gilles Lapouge – Editions Arthaud
  • Paris intérieur, de Philippe Le Guillou – Editions Gallimard
  • Someone, d’Alice Mac Dermott – Editions de la Table Ronde
  • Venus d’ailleurs, de Paola Pigani – Editions Levi
  • Il était une ville, de Thomas B. Reverdy
  •  

Le jury chargé de sélectionner le manuscrit en breton :

  • Yann Guillamot, enseignant
  • Angèle Jacq, écrivain
  • Lena Louarn, présidente de l’Office public de la langue bretonne, vice-présidente du conseil régional de Bretagne
  • Gurvan Musset, journaliste, directeur de France Bleu Breizh Izel
  • Bernez Rouz, journaliste.

 

Le prix en langue bretonne concerne des œuvres originales qui ne sont pas encore éditées et a pour objectif d’aider à leur publication : pourront concourir à ce prix tous les auteurs ayant écrit, sur la thématique de la ville, une œuvre de fiction en breton destinée à un lectorat adulte. Ce prix sera remis en mars 2017.