Le Prix Émile Guimet de littérature asiatique, présidé par Jean-Claude Carrière pour sa première édition, récompense un roman ou un récit fidèle à la volonté du fondateur du musée Guimet : faire découvrir une Asie protéiforme et toujours surprenante. Rana Dasgupta a reçu la récompense pour son livre Delhi Capitale, traduit par Bernard Turle et publié aux éditions Buchet Chastel.


Paysages japonais au Musée Guimet
Au Musée Guimet (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Pour le président du jury, Jean-Claude Carrière, Delhi Capitale offre des clefs de découverte et de redécouvertes insoupçonnées : « Une ville qu'on croit connaître, dans un pays qu'on croit aimer, et il suffit d'un livre, jouant avec la réalité et ce que nous appelons des “histoires” (vraies, en l'occurrence), pour que le connu se révèle inconnu, et que cette ville s'ouvre comme une fleur rare, que jusque-là nous ne savions ni sentir, ni voir. »

Le résumé de l'éditeur pour Delhi Capitale :
 

Delhi Capitale est un récit puissant et lyrique qui tente d'embrasser à la fois les origines et les implications de l'explosion urbanistique et démographique de Delhi. De capitale à capitalisme il n'y a qu'un pas, et c'est cette métaphore que file avec érudition et talent Rana Dasgupta : il dresse ici un portrait saisissant de la mégapole, et de l'arrogante classe aisée qui la domine aujourd'hui. Mais Dasgupta s'aventure aussi au-delà de ce portrait socio-économique et c'est en écrivain qu'il interroge la violence - réelle, symbolique - qui est au coeur du processus de croissance gigantesque et imparable qui travaille sans relâche la capitale indienne. A la fois balade littéraire et réflexion philosophique, Delhi Capitale se démarque très nettement des récits de voyage comme des pamphlets militants pour développer une complexité de réflexion aussi vertigineuse que les espaces urbains évoqués par le texte.

 

Le Prix Émile Guimet de littérature asiatique récompense un roman ou un récit fidèle à la volonté du fondateur du musée : faire découvrir une Asie protéiforme et toujours surprenante, sur quatre critères :

 

  • le lauréat est impérativement une traduction en français
  • l’auteur appartient à l’aire géographique des collections que le musée conserve
  • le livre a paru en France au cours de l’année civile précédente
  • la date de parution dans le pays d’origine remonte à moins de 10 ans

 

D’octobre 2016 à mars 2017, le comité de sélection interne au musée et associant agents d’accueil et de surveillance, administratifs, personnel de la librairie, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes s’est réuni et a finalement arrêté la sélection suivante :

 

Nana à l’aube, Park Hyoung-su, Corée du Sud, Decrescenzo éditeur

L’échelle de Jacob, Gong Ji-young, Corée du Sud, Picquier éditeur

Une famille à l’ancienne, Chôn Myônggwan, Corée du Sud, Actes Sud éditeur

Celui qui revient, Han Kang, Corée du Sud, Serpent à Plumes éditeur

Le Dit du Loriot, Su Tong, Chine, Seuil éditeur

Lala Pipo, Hideo Okuda, Japon, Wombat éditeur

Delhi Capitale, Rana Dasgupta, Inde, Buchet Chastel éditeur

Le jardin des brumes du soir, Tan Twen Eng, Malaisie, Flammarion éditeur


Paysages japonais, une ode au voyage et à la poésie

 

Le jury, autour de Jean-Claude Carrière, rassemblait Sophie Makariou, présidente du MNAAG, Valérie Vesque-Jeancard, déléguée générale de la RMN-GP, Emmanuel Lozerand, professeur de langue et littérature japonaise, responsable de la collection Japon aux éditions des Belles Lettres, Danielle Elisseeff, sinologue, Élisabeth Lesne, éditrice et animatrice de rencontres littéraires, Xavier Monthéard, responsable édition et correction au Monde Diplomatique et Hélène Salat, libraire à la librairie des Voyageurs du Monde.




Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones.

Rana Dasgupta - Delhi Capitale - Buchet-Chastel - 9782283029183 - 25 €

Pour approfondir

Editeur : Buchet Chastel
Genre :
Total pages : 588
Traducteur :
ISBN : 9782283029183

Delli capitale

de Rana Dasgupta(Auteur) Bernard Turle(Traducteur)

Delhi Capitale est un récit puissant et lyrique qui tente d'embrasser à la fois les origines et les implications de l'explosion urbanistique et démographique de Delhi.De capitale à capitalisme il n'y a qu'un pas, et c'est cette métaphore que file avec érudition et talent Rana Dasgupta : il dresse ici un portrait saisissant de la mégapole, et de l'arrogante classe aisée qui la domine aujourd'hui.

J'achète ce livre grand format à 25 €