Renaudot 2010 : Virginie Despentes et son Apocalypse bébé

Clément Solym - 08.11.2010

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - renaudot - despentes - 2010


À peu de choses près, le Renaudot suit le Goncourt, qui laisse dans son sillage un futur lot d'articles élogieux et tant tarissant pas d'éloges sur son vainqueur.

Enfin. Soit. Avec la présence d'un auteur auto-édité, Marc-Édouard Nabe, le Renaudot avait provoqué le scandale, sinon la surprise générale. Comment évincer de la sorte les grandes maisons et introduire le loup dans la bergerie ?


Évidemment, non, on ne pouvait pas laisser faire cela.

C'est donc à Virginie Despentes que le Renaudot 2010 a été attribué, pour Apocalypse bébé...

Bravo, madame...


Apocalypse bébé, neuf ou d'occasion