Rentrée Littéraire : ca chauffe pour Sarkozy

Clément Solym - 23.08.2010

Culture, Arts et Lettres - Salons - Rocard - Flammarion - Hirsch


 Ce n’est pas nouveau, Nicolas Sarkozy est un politique qui fait parler de lui, en bien ou en mal. Pour la rentrée littéraire, ca sera plutôt en mal. Le journaliste Denis Jeambar est sans équivoque avec son Monsieur le président, tout est pourri dans votre royaume (L’Opportun).

Même combat pour Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Le président des riches (Zones). Marie-Eve Malouines, chef du service politique de France Info, est plus neutre : Nicolas Sarkozy, le pouvoir et la peur (Stock).Enfin, le sociologue Cyril Lerieux présente un Nicolas Sarkozy, élu par les médias (Transvalor).

 

Mais le président de la République n’est pas le seul à inspirer les plumes - et à se faire voler dans les siennes. Dominique Strauss Kahn, souvent au cœur de la tempête depuis qu’il est à la tête du FMI (Fonds Monétaire International) peut se vanter d’une belle présence en haut de l’affiche. DSK, de Jean-Pierre Gonguet et Florence Raillard (Hugo et Compagnie) et Les Dessous Chocs de l’Affaire DSK, de Yves Azeroual et Joachim Ohnona (éditions du Moment) lui sont dédiés.   

 


La droite est quand même bien représentée, puisque Christine Lagarde est au cœur elle aussi de deux ouvrages : Christine Lagarde enquête sur la femme la plus puissante de France, de Cyrille Lachèvre et Marie Visot (Michel Lafon) et Christine Lagarde, souris et serre les dents de Martial You (Alphée-Jean-Paul Bertrand). Rappelons que cette dernière parle anglais mieux que quiconque dans le gouvernement au point de faire ses réunions... dans la langue de Shakespeare. Probablement un héritage de ses études outre-Atlantique.

 

A l’extrême, les vieux rochers sont encore là. Une enquête de Azzedine Ahmed-Chaouch, Le Testament du Diable, les Derniers Secrets de Jean-Marie le Pen, évoque le fossile aux idéaux controversés.

 

Enfin, certains font l’effort de prendre eux-mêmes le stylo. L’ancien premier ministre socialiste Michel Rocard , avec Ma Trajectoire (Flammarion), et Martin Hirsch avec Pour en Finir avec les Conflits d’Intérêt (Stock). De quoi nous plonger dans l’univers des politiciens de tous bords dès septembre. Je serais vous, je préférerais les autres domaines.