Restauration suspendue de l'hôtel Lambert, Paris veut les rênes

Clément Solym - 15.09.2009

Culture, Arts et Lettres - Expositions - restauration - suspendue - hotel


Suite aux nombreuses réclamations portées par des artistes et des associations, les travaux de restauration qui devaient avoir lieu à l'hôtel Lambert ont finalement été suspendus. Le Tribunal administratif de Paris a en effet contré l'autorisation que Christine Albanel, alors ministre de la Culture, avait délivrée en juin dernier.

« Ce jugement s'appuie pour l'essentiel sur les imprécisions que comporte encore le dossier, mais autorise cependant la poursuite des travaux de restauration sur les pièces remarquables, hors cabinet de Nicolas Lambert », précise la Ville de Paris dans un communiqué.

Cependant, la mairie ne remet pas en question les nécessaires travaux qui doivent être conduits dans l'hôtel : la restauration doit cependant « être conçue dans le strict respect de l'histoire de ce lieu, élément exceptionnel du patrimoine parisien ». Et de rappeler que depuis décembre 2008, la Ville a fait ce qu'elle pouvait pour influencer la rue de Valois dans cette affaire et s'assurer que « le projet évolue par rapport aux intentions initiales et se conforme strictement au règlement d'urbanisme de Paris ».

Alors que certaines garanties étaient spécifiées dans le projet de juin, d'autres ont été délaissées, étant particulièrement contestables. La Mairie souhaite également que le dossier ne pourrisse pas non plus suite à la suspension décidée par le tribunal, mais qu'au contraire on le peaufine pour en faire un petit bijou en matière de plan de restauration. Et qu'on fasse un peu attention au patrimoine histoire de la ville, par ailleurs.

« Dans cette perspective, le Maire renouvelle sa demande auprès du nouveau ministre de la Culture que la secrétaire générale de la commission du Vieux Paris puisse être associée aux travaux du comité scientifique, ce que Madame Christine Albanel avait refusé en juin dernier. »