Retour aux fondamentaux pour Géricault

Clément Solym - 14.07.2011

Culture, Arts et Lettres - Expositions - gericault - peintre - lettres


À travers la correspondance privée des plus grands peintres, le Musée des lettres et manuscrits donne à l’art des 19e et 20e siècle des couleurs inédites. Au fil de lettres touchantes où la petite histoire croise la grande, cinquante artistes nous ouvrent les coulisses de leur existence et de leur création.

Chaque semaine, ActuaLitté vous propose de découvrir un extrait de cette exposition. Aujourd'hui,Théodore GÉRICAULT (Rouen, 1791 – Paris, 1824). On pourra également retrouver le catalogue de l'exposition aux éditions Beaux Arts, Des Lettres et des peintres.

Lettre autographe signée, adressée à Pierre-Joseph Dedreux-Dorcy, datée du 4 octobre 1816, Genève.

Ayant échoué au concours du Grand Prix de Rome, le peintre romantique Géricault décide, en 1816, de partir pour l’Italie à ses propres frais, pour parfaire sa formation au contact des chefs-d’œuvre de la Renaissance italienne, et de Michel-Ange en particulier. Cette lettre est écrite lors de son voyage, en route pour Rome, à son ami peintre : « J’ai vu des montagnes magnifiques, des cascades de belles forêts de sapins. Genève est bien agréablement située, sa vue du lac est charmante mais tout cela ne vaut pas le plaisir de voir ses amis. […] [Votre] bonne amitié mon cher Dorcy m’est précieuse […] L’espoir de vous voir bientôt me rejoindre me fait patienter un peu […] Je suis si heureux qu’on m’aime que je voudrais pouvoir tout faire pour que l’on m’aimât encore davantage. » Un beau témoignage d’amitié…

Des lettres et des peintres (Manet, Gauguin, Matisse)