Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Roger Moore, emblématique agent 007, est décédé

Bouder Robin - 23.05.2017

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - roger moore décès - roger moore james bond - mort roger moore


En ce 23 mai, les cinéphiles pleurent l'une des plus grandes figures du cinéma britannique : Sir Roger Moore est décédé à 89 ans, entouré de ses proches.

 

Sir Roger Moore 3.jpg

Roger Moore (1973) - Allan Warren (CC BY-SA 3.0)

 


Les fans de James Bond sont en deuil : celui qui a incarné l'agent britannique le plus souvent au cinéma (7 fois) vient de rendre l'âme des suites d'un cancer, en Suisse. Les proches de Roger Moore se sont chargés de relayer la triste nouvelle sur le compte Twitter de l'acteur :

 

 

 

Moore avait 89 ans, et une vie bien remplie. Fils d'un policier et d'une mère au foyer, le jeune Roger s'engage après la fin de la guerre dans la Royal Army Service Corps, et devient capitaine. Après être rentré en Grande-Bretagne quelques années plus tard, il prend des cours à la Royal Academy of Dramatic Art, et fait quelques apparitions dans des films vers la fin des années 1940.
 

Ce n'est qu'en 1958 qu'il fait ses premiers pas dans le monde des séries télévisées, dans le rôle principal d'Ivanhoé. Mais la véritable célébrité vient quelques années plus tard, alors qu'il joue dans la série Le Saint (1962-1969), succès dans le monde entier.

 

Roger Moore The Saint 1969.JPG

The Saint - NBC Television (Domaine public)

 

 

Il devient l'acteur de télévision le mieux payé au monde grâce au rôle de Brett Sinclair dans Amicalement vôtre (1971-1972), série qui lui vaut d'être approché par des producteurs de cinéma dans un objectif bien précis : incarner le personnage de James Bond à la suite de Sean Connery. La suite, on la connaît : Roger Moore sera l'agent 007 dans 7 films, de Vivre et laisser mourir (1973) à Dangereusement vôtre (1985), et reste aujourd'hui l'acteur ayant le plus souvent incarné le personnage créé par Ian Fleming.

 

Quand Donald Trump devient le méchant de James Bond


Mais si Roger Moore avait été anobli en 2003 par la reine Elizabeth II, ce n'est pas pour sa carrière d'acteur : il avait été reconnu pour son rôle d'ambassadeur au sein de l'UNICEF ; défendre les droits de l'enfant était la cause qui lui tenait le plus à cœur, comme il l'explique dans ses mémoires, Amicalement vôtre, en 2008 (L'Archipel).
 

« L'amour qui l'entourait dans ses derniers jours était si grand qu'on ne peut pas mettre de mots dessus », ont déclaré les enfants Moore. Selon les souhaits de leur père, ils lui rendront un dernier hommage lors de funérailles privées, à Monaco.

 

Bande-annonce de Dangereusement vôtre (A View to a Kill), 1985, John Glenn