Rushdie récompensé pour son soutien à la liberté d'expression

Cécile Mazin - 20.06.2014

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Salman Rushdie - Harold Pinter - récompense solidarité


Les jurés ont choisi de rendre hommage à l'auteur britannique, d'origine indienne, Salman Rushdie, en lui remettant hier le prix PEN/Pinter. Ce dernier salue l'engagement d'un écrivain, et rend hommage à sa lutte pour la liberté d'expression, mais également son aide à l'égard de ses confrères. Il est décerné chaque année par la branche britannique de l'association internationale d'auteurs, le PEN. 

 

 

Salman Rushdie-2

kwc, CC BY SA 2.0, sur Flickr

 

 

67 ans, citoyen et Sir au service de Sa Majesté, Salman ne se présente plus : ses Versets sataniques ont fait de lui une personnalité devenue cible des attaques d'islamistes. Et entre 1988 et les années qui suivirent, il fut sous protection policière. Un ayatollah, depuis l'Iran, avait juré sa mort, mais manifestement, c'est l'intégriste qui s'est lassé de courir après le romancier.

 

C'est son ouvrage Midnight's Children qui aura été récompensé la nuit dernière. « Cette récompense et la manière dont le PEN anglais souhaite remercier Salman Rushdie, pas seulement pour ses livres, et ses nombreuses années d'intervention, à parler de liberté d'expression, mais également pour ses actions personnelles, innombrables et généreuses. »

 

Fort heureusement, Rushdie n'a pas un ego surdimensionné, et de ce fait, de pareils compliments l'auront fait rougir. « C'est très émouvant de recevoir un prix, qui porte le nom de mon ami Harold Pinter, dont le génie littéraire a été remarqué par sa passion pour la justice sociale », a commenté Rushdie, cité par l'agence Reuters.