Saint-Malo : "Une fréquentation exceptionnelle" pour la littérature-monde

Cécile Pellerin - 26.05.2015

Culture, Arts et Lettres - Salons - Saint Malo - Étonnants voyageurs - littérature monde


Plus de 250 écrivains du monde entier étaient réunis pour ces 25 années d'aventures littéraires : le festival Étonnants Voyageurs fêtait son quart de siècle sous un soleil lumineux et une ambiance douce-amère, entre agitation, grouillement de foule et mer calme.

 

 

Arnaldur Indridason Saint malo Etonnants voyageurs 2015
Arnaldur Indridason, ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

 

L'occasion aussi pour le magazine littéraire LIRE de fêter ses 40 bougies. Accompagné par Russell Banks, Lyonel Trouillot et Jonathan Coe, François Busnel qui dirige depuis 2004 la revue créée en 1975 par Bernard Pivot, raconte cette aventure littéraire au cœur d'un théâtre Chateaubriand bondé. Même foule aussi compacte au Palais du Grand Large où il est toujours difficile de trouver une place assise pour assister aux cafés littéraires qui jalonnent la journée. 

 

Écouter les écrivains raconter leur vie, comme Dan O'Brien ou Benjamin Stora, pouvoir pénétrer une part de leur intimité et brusquement oublier l'effervescence environnante ; se réjouir notamment des sonorités cosmopolites des auteurs de polars, ne plus savoir ou donner de la tête, où tendre l'oreille, emportés par la langue slave et l'humour du jeune auteur polonais Zygmunt Miloszewski ou encore la voix feutrée de l'Islandais Arnaldur Indridason. 

 

La littérature-Monde est bien ici.

Notre Manifeste pour une littérature monde en français avait été un acte de rupture, marquant l'exigence d'une vision nouvelle de la francophonie, perçue comme un vaste espace-monde, espace d'échanges sur un pied d'égalité. Cette vision nouvelle fut développée lors de multiples rendez-vous avec les auteurs venus du Québec, d'Haïti, du Congo, de la Caraïbe, de Côte d'Ivoire, du Mali, d'Algérie, du Maroc, d'Égypte, du Liban, de Suisse, ou de Belgique. Les présences de Mme Annick Girardin, Secrétaire d'État au Développement et à la Francophonie, de Mr Michel Robitaille, Délégué général du Québec, représentant personnel du Premier ministre pour la Francophonie, et de Mme Youma Fall, Directrice de la diversité et du développement culturel à l'Organisation Internationale de la Francophonie, ont été l'occasion de souligner l'importance pour les auteurs présents du choix de la langue française, et d'un véritable espace monde en français. De beaux dialogues ont ainsi pu naitre des rencontres programmées à la Maison du Québec, ou à l'Auditorium du Grand Large.

Enfin, de nombreux auteurs africains et originaires de la Caraïbe ont marqué avec insistance leur souhait de voir le festival se réimplanter prochainement dans leurs régions. Idée vivement partagée par les responsables du festival !

Avec plus de 500 heures de programmation, « les organisateurs se félicitent déjà du formidable succès qu'a été cette édition : une fréquentation exceptionnelle, plus de fluidité pour le public grâce aux nouveaux espaces de rencontres et de projections ».