Saint-Maur-en-Poche revendique 30.000 visiteurs sur 2 jours

Antoine Oury - 21.06.2016

Culture, Arts et Lettres - Salons - Saint-Maur-en-Poche - salon du livre saint maur des fosses - Saint-Maur-en-Poche visiteurs


Ils furent 30.000 à Saint-Maur-des-Fossés, ce week-end, pour la 8e édition de Saint-Maur-en-Poche, si l'on en croit le communiqué de presse diffusé par l'organisation à l'issue des deux jours de festival. La fréquentation de l'événement serait donc en hausse, puisque les organisateurs revendiquaient 24.000 participants en 2015.

 

 

 

Débutée samedi matin sur la Place des Marronniers de Saint-Maur-des-Fossés, la 8ème édition de Saint-Maur-en-Poche a fermé ses portes à 18h le dimanche soir après deux jours de fête dédiée aux livres au format de poche.

 

Plus de 200 auteurs et quelques 30.000 visiteurs se sont donnés rendez-vous à Saint-Maur, qui mettait cette année à l'honneur les lettres de langue anglaise David Nicholls et Victoria Hislop comme parrain et marraine et à leurs côtés une dizaine d’auteurs d’outre-manche et outre-atlantique tels que R.J. Ellory, Susan Fletcher, Angela Huth, Sam Millar, Nickolas Butler…

 

Jean-Edgar Casel, de la Librairie La Griffe Noire, précise que « les nouveaux lieux ont permis plus d’affluence, plus de confort pour les visiteurs qui ressortent heureux de leur promenade dans cette antre de la littérature au format de poche. Nous sommes d’autre part très heureux de l’intérêt accordé au salon par les éditeurs et les professionnels du livre, le nombre d’auteurs présents le confirme : Saint-Maur est désormais identifiée comme la villes de la littérature au format de poche. »

 

Satisfait également de cette belle réussite, Sylvain Berrios, Maire de Saint-Maur-des-Fossés et Député du Val-de-Marne, souligne l’importance de la gratuité du festival dans un communiqué. « Il est essentiel pour nous que Saint-Maur en Poche soit un lieu de rassemblement populaire et de montrer notre soutien à la culture en ces périodes de désengagement de certaines institutions publiques vis à vis de festivals ou salons. L’affluence remarquable malgré une météo mitigée samedi, nous confirme l’importance d’offrir de tels moments conviviaux au public. »

 

Plusieurs récompenses ont été décernées au cours du festival :

 

Le jury des prix Saint-Maur en Poche – composé des journalistes et animateurs Marina Carrère d’Encausse, Valérie Expert, Oriane Jeancourt-Galignani, Jacqueline Pétroz, Marine de Tilly, Julien Bisson, du libraire Jean-Edgar Casel et d’André Kaspi, maire-adjoint à la Culture de Saint-Maur-des-Fossés – a choisi d’attribuer le Prix du polar à Thomas H. Cook pour La Vérité sur Anna Klein (Point Policier), le Prix du roman étranger à Angela Huth pour Quand rentrent les marins (Folio) et le Prix du roman français attribué à Bernard Prou pour Alexis Vassilkov (Le Livre de Poche).

 

Le Prix du public, résultat des votes que les internautes ont pu faire sur le site internet des Déblogueurs, a été remis à Agnès Abécassis pour Le Tendre Baiser du tyrannosaure (Le Livre de Poche).

 

Les autres distinctions remises lors de cette édition du salon :

 

• Coup de cœur Saint-Maur en poche : Carol Rifka Brunt pour Dites aux loups que je suis chez moi (10-18)

• Coup de cœur de la Griffe Noire : Jérôme Attal pour l’ensemble de son œuvre

• Prix du premier roman décerné par la Griffe Noire : Katarina Bivald pour La Bibliothèque des cœurs cabossés (J’ai Lu)

• Prix ado décerné par le Rablog du collège Rabelais de Saint-Maur-des-Fossés : Stéphane Michaka pour Cité 19 (PKJ)

• Coup de cœur Rablog : Marie-Aude Murail pour Sauveurs et Fils (L’École des loisirs)

• Prix du livre jeunesse décerné par les libraires jeunesse de la Griffe Noire : Marianne Barcilon et Christian Jolibois pour Ourson le terrible (Kaléidoscope)

• Prix Transfuge Poche remis à Elsa Marpeau (Polar), David Nicholls (Roman étranger) et Lionel Duroy (Roman français)