Salon du livre de Montréal : 119 000 visiteurs venus à l'édition 2017

Cécile Mazin - 20.11.2017

Culture, Arts et Lettres - Salons - salon livre montréal - salon montréal 2017 - livre lecteurs montréal


La 40e édition du Salon du livre de Montréal a été magique avec six journées captivantes de découvertes livresques, de riches échanges et de dynamiques activités pour tous les goûts. 119 000 visiteurs ont été accueillis et 2000 auteurs ainsi que plus de 1000 maisons d’édition étaient au rendez-vous. En 2016, ils furent plus de 115.000 à venir découvrir stands, auteurs et animations.


Salon du livre de Montréal

 
L’équipe du Salon du livre est on ne peut plus ravie de la fréquentation en augmentation du public à cet événement d’importance indéniable dans la sphère cultuelle de Montréal. De nombreuses expositions, rencontres, dédicaces, animations et tables rondes pour adultes et pour enfants ont su attirer et intéresser les nouveaux visiteurs comme les fidèles habitués.
 
Cette édition du Salon marquait également la dernière année de présence du romancier et nouvelliste Gilles Archambault comme maître intervieweur autour des sessions Confidence d’écrivain. À tous les jours, les lecteurs et lectrices ont pu assister à une série d’entrevues animées par l’auteur, et ce dernier s’est lui-même prêté au jeu en répondant aux questions de Stanley Péan et François Ricard, éditeur et grand ami de Gilles Archambault.
 
De plus, Michel Tremblay a été nommé ténor du Salon du livre de Montréal. Cet auteur est sans contredit l’écrivain le plus fidèle du Salon. Comme il le dit si bien lui-même : « J’ai été présent à tous les Salons du livre depuis 1978 et j’ai l’intention de continuer le plus longtemps possible pour y rencontrer mes lecteurs. Le Salon du livre de Montréal est l’un des sommets de mon année et j’y retourne toujours avec joie. » Raison de plus de lui avoir remis l’honorable titre de ténor du Salon du livre de Montréal !
 
Michel Tremblay
Michel Tremblay
 

Huit invités à l'honneur

 
« C’est un honneur qui permet de nombreuses rencontres et donne accès à toute la diversité du salon. On est au cœur du cyclone et dans le regard de nouvelles lectrices et lecteur. », assure Éric Plamondon, auteur, Taqawan (Le Quartanier)
 
Tous les invités d’honneur ont de nouveau transmis leur passion contagieuse pour les mots et les images.
 
La dynamique auteure Sophie Bienvenu a fait le bonheur de ses fans, petits et grands ; la talentueuse illustratrice Josée Bisaillon a fait découvrir aux visiteurs son univers merveilleusement coloré ; l’auteureRose-Line Brasset a séduit ses admiratrices en présentant la première bande dessinée de son personnage de Juliette ; l’auteur, historien et politologue Jean-François Nadeau a encore une fois démontré ses talents de grand communicateur ; l’auteure à succès Louise Penny a pu échanger avec de véritables fans de ses romans.

salon du livre de montréal affiche

 
L’incomparable auteur Éric Plamondon, qui sait surprendre les lecteurs par ses écrits et qui a su les charmer ; l’écrivain et poète Felwine Sarr a marqué tant les fidèles habitués que les néophytes avec des discussions intéressantes et rassembleuses ; l’auteure suisse Aude Seigne s’est avérée un réel vent de fraîcheur avec son regard authentique sur le monde actuel ; l’auteure lauréate du prix des lecteurs Quais du polar / 20 minutes Andrée A. Michaud a échangé avec ses lecteurs et lectrices qui ont pu découvrir son dernier ouvrage ; l’écrivaine et scénariste Fanny Britt a rencontré une myriade de visiteurs engagés dans le cadre de Livres comme l’air!, dont elle assurait le rôle de porte-parole.
 

Réinventer les salons, car “le livre a encore toute sa place dans notre société”


« Ce Salon n’a pas son pareil dans le reste du Canada et j’y ai vécu un moment incomparable dans ma carrière. J’ai été particulièrement touchée par l’enthousiasme de tous ces enfants », promet Louise Penny, auteure, Flammarion. 
« Ça me fait extrêmement plaisir que l’on pense aux illustrateurs comme étant des auteurs à part entière », précise Josée Bisaillon, illustratrice, Fonfon. 
 

Le Carrefour, un nouvel espace

 
En plus des nombreux exposants qui partagent leur passion des livres chaque année, le Salon du livre de Montréal est ravi du succès de sa nouvelle initiative : l’espace Le Carrefour qui réunissait l’Espace de la Diversité, le pavillon Histoire du Canada-Montréal, sans oublier la Maison des libraires.
 
Espace de la Diversité

En collaboration avec la librairie Zone libre, différentes activités quotidiennes autour de sujets de discussion variés et d’orientations diverses ont permis de donner la parole à plus d’une cinquantaine d’auteurs du Canada et de plusieurs autres pays du monde et ont connu un réel succès! De plus, les visiteurs ont été enchantés par le spectacle littéraire et multilingue Montréal dit non au racisme, en compagnie de Felwine Sarr ainsi que d’une captivante mosaïque d’invités.

Le pavillon Histoire du Canada-Montréal

« Porté par cette vague de lecteurs, de gens curieux, ouverts d’esprits ainsi que toutes ces rencontres qui propulsent notre énergie à porter notre littérature encore plus haut », indique Billy Robinson, Libraire (Librairie de Verdun)
 
Philippe Sarrasin et sa dynamique équipe de la librairie de Verdun ont présenté une sélection spéciale d’ouvrages de tous les genres se rattachant à notre Histoire, celle de Montréal, la plus grande ville francophone d’Amérique du Nord!
 
La Maison des Libraires

« Par la Maison des Libraires, l’ALQ réussit à réunir auteurs, personnalités et libraires, afin qu’ils unissent leur voix pour la promotion de la lecture et de leur métier. La convivialité de l’équipe a su attirer l’attention des gens, aspect que l’on souhaite faire connaître aux lecteurs pour qu’ils la découvrent en librairie indépendante », ajoute Katherine Fafard, Directrice générale (Association des libraires du Québec)

Le salon de montréal insolite
 
 
Des libraires passionnés accompagnés de dynamiques auteurs et illustrateurs ont fait cheminer bon nombre de curieux à travers le Salon du livre pour le découvrir ou le redécouvrir d’une manière tout à fait originale à travers six parcours littéraires thématiques. 
 

Des causes essentielles

 
Livres comme l’air est un projet d’importance unissant Amnistie internationale, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) et le Centre québécois du P.E.N. international. Fanny Britt a été porte-parole de cet événement, qui est en soi une véritable manifestation de solidarité des écrivains d’ici envers leurs pairs incarcérés dans plus de 35 pays pour « délit d’opinion ».
 
La Fondation pour l’alphabétisation était de retour avec son honorable initiative La lecture en cadeau. Cette cause des plus importantes soutenue fièrement par le Salon du livre a permis de recueillir plus de 1 600 livres neufs qui seront offerts au printemps à des enfants issus de milieux défavorisés. Quelle cueillette ! Merci à tous et à toutes !
  

Des activités en pagaille 


La 40e édition du Salon du livre de Montréal a de nouveau été marquée par une quantité étonnante d’activités variées pour des lecteurs de tous les âges, pour tous les goûts ! Parmi elles, il était impossible de ne pas s’émerveiller devant l’exposition D’illustres auteurs, présentée par Illustration Québec. Impossible également de passer à côté de la magnifique présentation soulignant le centenaire deL’Action nationale. Un autre grand succès été la merveilleuse exposition autour de l’ouvrage Le Lactume de Réjean Ducharme, plongeant un public enchanté dans l’univers de ce grand auteur.
 
Le salon de montréal insolite

 
La Foire des droits de traduction, organisée conjointement avec le Conseil des arts du Canada, s’est déroulée pour une deuxième fois au Salon du livre de Montréal. De nombreux éditeurs canadiens de langue française et anglaise ont pu se rencontrer afin d’échanger, de vendre et d’acheter des droits et ils se sont déjà donné rendez-vous pour l’an prochain.
 

Des jeunes lecteurs très nombreux  


Dix huit mille jeunes ont été accueillis avec leurs enseignants pendant les 3 jours qui leur sont réservés. Une foule d’activités ont été pensées afin de piquer leur curiosité et augmenter leur plaisir de lecture ! Les adolescents sont plus nombreux à lire que nous pouvons le penser, et le Salon du livre a su leur donner une place pour s’exprimer sur leurs lectures. Sophie Lit a assuré l’animation du SLM Ado, dans le cadre duquel les lecteurs adolescents ont pu participer à des activités comme le populaire Égoportrait littéraire sans oublier la collaboration avec Livres dans le métro, de même qu’en inscrivant le titre de leur livre favori au stand SLM Ado.
 

Éditions 400 Coups : une littérature jeunesse qui recherche la diversité

 
La présence accrue des booktubeurs, le concours LIVRE-TOI par l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) ainsi que la constante et diligente implication des auteurs et illustrateurs jeunesse aux prescriptions littéraires de la Maison des libraires ont bien démontré que le Salon du livre de Montréal devient un incontournable de l’automne pour les jeunes lecteurs !
 

Des prix remis durant le salon

 
Le Salon du livre de Montréal s’est fait un point d’honneur de témoigner son admiration pour les écrivains, les illustrateurs, les éditeurs ainsi que l’ensemble des artisans du milieu du livre en remettant tous les ans de prestigieuses distinctions. Le Prix Fleury-Mesplet a été remis à Robert Soulières, véritable vétéran de l’édition jeunesse au Québec et auteur de grand talent. D’autre part, présenté par La Presse, le Prix Marcel-Couture pour l’excellence éditoriale a été octroyé aux éditions de l’Homme pour la publication de l’ouvrage d’exception Les Montréalais. Portraits d’une histoire, de Jean-François Nadeau.

salon du livre de montréal affiche
 
 
De plus, Fanny Britt et Isabelle Arsenault se sont vu octroyer le Prix de la critique ACBD de la bande dessinée, volet Québec, pour Louis parmi les spectres, publié par La Pastèque. Le Prix Pierre-Vadeboncoeur a été attribué à Josée Boileau, pour son essai Avec le recul, publié par les éditions Somme toute, ainsi qu’à Yvan Lamonde, pour son ouvrage Un coin dans la mémoire, publié par Leméac.
 
Finalement, le Prix des écrivains francophones d’Amérique – catégorie roman 2017 a été remis à Carole Massé, pour La Gouffre, publié par XYZ.
 

Attrapez-les tous : de la poésie dans le métro de Montréal avec Poésie Go !

 
Au terme de ces six jours de fête, on comprend indéniablement que le Salon du livre de Montréal demeure une vitrine essentielle pour le livre et la culture, autant qu’un lieu d’échange, de découverte et d’écoute. Enchantés du succès de cette 40e édition, nous remercions chaleureusement l’ensemble des exposants, auteurs, illustrateurs, éditeurs, distributeurs, libraires, lecteurs et médias et vous donnons rendez-vous du 14 au 19 novembre 2018, pour célébrer la 41e édition de l’événement!

 

toutes les photos sont en licence Créative Commons, ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Retrouver toute l'actualité du Salon du livre de Montréal 2017