Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Salon du Livre de Paris : 198.000 visiteurs Porte de Versailles

Antoine Oury - 24.03.2014

Culture, Arts et Lettres - Salons - Salon du Livre de Paris - fréquentation 2014 - hausse


La voix du commissaire général du Salon du Livre de Paris, Bertrand Morisset, a retenti au sein du hall 1 du Parc des Expositions, Porte de Versailles, signant la fin des hostilités sur quelques lignes de Borges. L'édition 2014 du Salon du Livre aura attiré près de 198.000 visiteurs, avec une hausse annoncée de 1,2 % par rapport à l'année 2013.

 


Salon du Livre de Paris 2014

Le Salon du Livre de Paris 2014 (ActuaLitté, CC BY-SA 2.0)

 

 

Une nouvelle fois, le Salon du Livre est donc couronné de succès, avec une fréquentation en hausse de 1,2 % par rapport à l'année 2013, quand il avait accueilli 196.000 visiteurs sur quatre jours. L'augmentation est moitié moins importante que celle de l'année dernière, où elle avait été estimée à + 3 %, mais les chiffres restent élevés.

 

Cette édition semble avoir été plus maîtrisée au niveau des entrées : cette fois, impossible de se procurer des billets de mains de revendeurs, et le périmètre semble avoir été bien gardé pour éviter toute possibilité de vente de billets au noir. 

 

Dans un communiqué, les organisateurs se réjouissent :

Depuis le jeudi 20 mars , le public est venu massivement Porte de Versailles pour rencontrer les 1 200 exposants et les 3 500 auteurs en dédicace, assister aux 500 conférences, et découvrir les littératures des 50 pays participants (dont le nombre a doublé au cours des 5 dernières années).

 

Vincent Montagne, président du Salon du livre de Paris et président du Syndicat national de l'édition, se réjouit de ce succès qui reflète la passion des Français pour la lecture et la place du livre et de la culture dans la société française, dont beaucoup de pays présents au Salon s'inspirent.

Point noir, malgré tout, avec les déclarations du PDG de Hachette Livres, Arnaud Nourry, qui a fait part de ses réserves quant à la manifestation auprès du journal Challenges : « Les éditeurs y dépensent beaucoup d'argent, sans aucune perspective de business. Sur le marché des cessions de droits d'auteur, le rendez-vous parisien est inexistant face aux Foires de Londres et surtout de Francfort », explique le journal, avant d'ajouter une citation du PDG :  « Mais au moins, il permet de parler des livres. »

 

Ce à quoi des organisateurs du Salon répondaient, sans se montrer plus tendres : « La logique de Monsieur Nourry ne change pas, c'est un discours que l'on entend régulièrement. Peut-être se méprend-il sur l'importance que peut avoir cet événement pour de petits éditeurs, qui pourraient par la suite devenir grands. Quand on est un groupe international, impliqué dans de nombreux domaines, ce Salon n'apporte peut-être pas de visibilité supplémentaire, et peut effectivement représenter un certain coût. Mais il est vrai que l'on demande rarement à un éléphant qui écrase une fourmi de présenter ses excuses. » 

 

Malgré ces polémiques internes entre éditeurs-exposants et organisateur, le public aura, lui, suivi la cadence. Et fait du Salon du Livre un commerce (très) profitable...

 

Le 35e Salon du Livre de Paris se déroulera du 20 au 23 mars 2015, avec le Brésil comme pays invité.